Yahoo revend Kelkoo à un fonds d’investissement britannique

Mobilité

Le moteur de recherche shopping se cherchait un nouveau propriétaire depuis plusieurs mois et l’a enfin trouvé selon des révélations du cofondateur de Kelkoo.

Le site comparateur de prix, Kelkoo, affiche encore l’estampille “a Yahoo company” mais plus pour très longtemps. Yahoo a revendu le moteur de recherche shopping à un fonds d‘investissement britannique, Jamplant Ltd associé au fondateur d’un autre comparateur en ligne, Uswitch.

C’est ce que révèle Pierre Chappaz, le cofondateur de Kelkoo (en 1999) et aujourd’hui P-DG du portail d’information communautaire, Wikio dans un message sur kelblog.com. Preuve à l’appui, il publie, sur Wikio un e-mail interne envoyé aux collaborateurs de Kelkoo par Glen Drury, directeur de la société, qui annonce la nouvelle.

Pierre Chappaz, confie également : “Au cours de l’année écoulée, plusieurs fonds m’ont approché pour que je reprenne Kelkoo avec eux. Je leur ai dit non. Malgré mon attachement à Kelkoo, j’ai préféré me consacrer à Wikio, pour développer de nouveaux services d’information et aussi de shopping, plutôt que reprendre la direction de Kelkoo, fût-ce pour le redynamiser”.

Le cofondateur de Kelkoo avait quitté le navire quelques mois seulement après le rachat du comparateur par Yahoo. Il occupait alors la place de président de Yahoo Europe. “Il faut aussi avouer que le management de Yahoo! n’a pas témoigné de grandes capacités pour gérer les équipes situées hors des frontières américaines (ce qui avait motivé mon propre départ de la présidence de Yahoo! Europe en 2005)”.

Selon ses estimations Yahoo aurait revendu Kelkoo pour 100 millions d’euros alors qu’il avait acheté le comparateur pour 475 millions d’euros à l’époque.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur