Yoopies : une levée de fonds et une acquisition dans les services à domicile

E-commerceEntrepriseLevées de fondsMarketingStart-up
yoopies-levee-fonds

Yoopies, qui exploite une plate-forme de mise en relation pour les services à domicile, lève 4 millions d’euros et absorbe Findababysitter.com au Royaume-Uni.

Un directeur produit et expérience utilisateur, un développeur Web full-stack Symfony3, des responsables service client pour l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Finlande… On recrute chez Yoopies.

La start-up française a mis à jour ses offres d’emplois sur fond de tour de table : elle vient d’annoncer avoir levé 4 millions d’euros en Série A.

Emmenée par XAnge Private Equity (groupe Siparex) et le fonds russe Runa Capital, l’opération s’assortit d’une acquisition : Yoopies met la main sur concurrent anglais Findababysitter.com.

Une approche corporate

L’aventure avait démarré en 2011 sous l’impulsion de Benjamin Suchar. L’actuel président de Yoopies, diplômé de l’École de management de Lyon, s’était associé à la journaliste Jessica Cymerman – qui tient notamment le blog Serial Mother sur la thème de la parentalité – pour lancer, l’année suivante, une plate-forme Web de mise en relation avec des baby-sitters.

Depuis lors, l’offre s’est diversifiée. Si la garde d’enfants en demeure la brique centrale, s’y sont ajoutés le soutien scolaire, l’entretien de la maison et les travaux ménagers, la garde d’animaux et l’aide aux seniors. Si bien que Yoopies, installé dans le 9e arrondissement de Paris avec une vingtaine de collaborateurs, se présente aujourd’hui comme une « plate-forme sociale de services à domicile ».

Membre du directoire de XAnge, Cyril Bertrand évoque, dans une contribution sur Medium, ce qui a motivé la prise de participation du fonds. Il s’agit essentiellement de l’offre BtoB « Yoopies Corporate », dont Société Générale fut l’un des premiers clients, suivi entre autres par la SNCF, le groupe Casino, Publicis, BNP Paribas ainsi que des PME comme agnès b. et Jardiland.

Il est prévu de compléter cette offre à la rentrée avec le lancement de la plate-forme « YoopiesatWork », qui agrègera des services tiers.

Autoentrepreneuriat recommandé

Il existe une application mobile, mais seule la garde d’enfants y est intégrée pour l’heure. Le reste est accessible sur l’interface Web, propulsée par Amazon Web Services avec Symfony pour le back-end, un environnement de développement sur Docker et un front-end en Vue.js.

Au-delà de la mise en relation entre les « demandeurs » et les « intervenants », Yoopies prend en charge les démarches administratives. D’un côté, pour l’obtention du statut d’autoentrepreneur ; de l’autre, pour garantir l’accès aux aides fiscales (comme le crédit d’impôt pour les services à la personne) et d’État (par exemple, le Complément de libre choix de mode de garde versé mensuellement par la CAF pour la garde d’un enfant de moins de 6 ans).

Le modèle économique de Yoopies associe un abonnement premium, des commissions sur les prestations et des services proposés « à l’acte », à l’image de la vérification de l’identité, des coordonnées et des éventuels diplômes des intervenants. On consultera les CGV pour davantage de détails.

Quels avantages à passer premium ? Pour les intervenants, un placement en tête des résultats lors des recherches par défaut et un accès aux coordonnées téléphoniques de certains demandeurs. Pour ces derniers, la possibilité de contacter en illimité des intervenants via la messagerie interne, l’accès aux avis des autres demandeurs ou encore la réservation d’intervenants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur