YotaPhone en images : la Russie investit le marché des smartphones

MobilitéOS mobiles

La société russe Yota Devices sort le YotaPhone. Un smartphone sous Android qui s’appuie sur un concept de double écran. Il devrait arriver en France (galerie images).

Yota Devices, installé à Moscou, vient d’officialiser le YotaPhone. Un smartphone russe avec une spécificité : il embarque deux écrans.

Cet appareil, qui affiche des dimensions de 133.6 x 67 x 9.99mm et un poids total de 146 grammes,est d ’ores et déjà disponible dans les boutiques russes pour l’équivalent de 499 euros.

La commercialisation internationale débute lentement : France, Espagne, Allemagne, Autriche ainsi qu’en Arabie Saoudite et en Egypte. En l’état actuel, il n’est vendu que sur Internet à partir du site Yotaphone.com. Mais Orange, SFR et Bouygues Telecom testeraient l’appareil en vue de le distribuer en France. SFR en parlait déjà de ce modèle en février sur son site Internet.

Ce smartphone, présenté lors du CES de janvier 2013, avait étonné par son concept innovant d’écran réversible. Comprenez par-là que le YotaPhone présente en son verso un écran de 4,3 pouces qui permet l’affichage en définition 720 x 1280 pixels, et sur sa face avant un écran à encre électronique (comme les liseuses Paperwhite d’Amazon) atteignant une définition de 360 x 640 pixels.

Alors que le premier écran joue le rôle principal en affichant l’interface d’Android 4.2.2 de l’appareil, le second écran permet la lecture de tout contenu (principalement les textes) d’une manière moins agressive pour les yeux. Il faut toutefois abandonner la couleur.

Yota Devices se compare à Nokia

Hormis les écrans, le YotaPhone présente un bagage hardware très intéressant avec un processeur bicoeur Qualcomm SnapDragon S4 candencé à 1,7 GHz. Côté mémoire, il se satisfait de 2 Go de RAM ainsi que de 32 Go d’espace de stockage interne. La photographie n’est pas en reste avec un capteur photo principal de 13 Megapixels et un secondaire de 1 Megapixel. Le Yota Phone prend en charge la 4G LTE et supporte les différents réseaux Wi-Fi ainsi que le Bluetooth 4.0.

Avec son smartphone, Vlad Martynov, CEO de Yota Devices, n’hésite pas à comparer sa société à Nokia. “Nous avons réussi à bâtir l’équipe (80 personnes), créer l’écosystème, trouver des fournisseurs encore plus rapidement que Nokia au lancement de son Communicator il y a dix ans !”

La percée du YotaPhone dans ce marché ultra concurrentielle du smartphone est incertaine. Les Echos précisent que Yota Devices est une société issue du spin-off d’un opérateur 4G russe dénommé Yota (propriété du fond d’investissement Woodenfish, qui détiendrait toujours la majeure partie du capital de Yota Devices).

 

YotaPhone

Image 1 of 5

YotaPhone - un smartphone russe sous Android
yotaphones-smartphone-russie-liseuse
La Russie a désormais son propre smartphone. Le Yota Phone propose un concept innovant de liseuse hybride.
Crédit photo : Yota Devices

——–Quiz———

Connaissez-vous Nokia ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur