YouTube : les créateurs soutenus de la formation au crowdfunding

Cloud
youtube-createurs-contenu

Nouvelle application mobile, gestion améliorée du sous-titrage, programmes de formation, fonctionnalité de crowdfunding : YouTube multiplie les annonces à destination des producteurs de vidéos.

Souvent considéré comme le deuxième outil de recherche dans le monde après le moteur Google, YouTube soufflera cette année sa 9e bougie.

Reflet d’une popularité grandissante, les serveurs de la plate-forme tournent à plein régime. Assurant chaque jour – en moyenne – la diffusion de 200 millions d’heures de vidéo à travers le monde, ils réceptionnent dans le même temps 1,44 million d’heures de contenu supplémentaire. Attirant tous les mois plus d’un milliard de visiteurs uniques (dont 40% sur mobile), cette offre pléthorique ouvre autant de possibilités en matière de diffusion de publicité… et donc de monétisation.

C’est dans cette logique que YouTube fournit régulièrement de nouveaux outils aux créateurs qui alimentent sa plate-forme. S’appuyant sur les résultats du dernier sondage semestriel mené auprès de sa communauté, la filiale de Google va lancer une nouvelle application mobile qui regroupera l’essentiel des fonctionnalités du site Web. Il s’agira d’un complément à YouTube Capture, qui était jusqu’alors le moyen privilégié pour filmer, monter et poster des vidéos depuis un smartphone.

Autre chantier : les légendes et les sous-titres qu’il est possible d’intégrer en postproduction pour toucher un public multilingue, mais aussi les internautes atteints de déficiences auditives. La plate-forme en mode crowdsourcing ouverte fin 2012 pour faciliter la traduction en une soixantaine de langues verra sa base de données enrichie par les contributions des internautes. Le partenariat noué début 2013 avec les réseaux de traducteurs indépendants (freelance) Gengo et Translated.net reste d’actualité. Les annonces des deux agences sont agrégées dans un comparateur de prix qui précise également les délais de réalisation.

YouTube introduit également une fonctionnalité de type crowdfunding : en plus des revenus issus de la publicité, les créateurs de contenus pourront bénéficier de dons effectués par les internautes. Ils pourront également obtenir un aperçu des outils en cours de développement via la page Creator Preview, qui sera régulièrement réactualisée. Autre objectif détaillé dans une contribution blog : soutenir l’Académie des créateurs, cette plate-forme qui regroupe des programmes de formation à destination de ceux qui souhaitent lancer une chaîne YouTube.

Les perspectives à court terme incluent également la diffusion en 4K grâce au codec VP9, qui divise par deux le débit de données nécessaire à la transmission d’une vidéo (par rapport au VP8, version antérieure développée par la société On2, passée dans le giron de Google en février 2010). Les premières démonstrations ont été effectuées en début d’année, dans le cadre du CES de Las Vegas. Il est également question d’une version spéciale de la plate-forme dédiée aux moins de 10 ans, afin de rassurer les parents tout en segmentant l’audience.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de YouTube ?

Crédit photo : Oleksiy Mark – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur