YouTube n’aura pas fait long feu sur Windows Phone

CloudMobilitéOS mobiles

Tout juste réinvestie sur le Windows Phone Store après une première éviction en mai dernier, l’application YouTube développée par Microsoft est à nouveau bloquée à l’initiative de Google.

A peine réinvestie, ce 13 août, dans la logithèque de Windows Phone 8 des suites d’un long bras de fer animé par des considérations autour de la publicité et du droit d’auteur, l’application YouTube a presque aussitôt été bloquée.

En délicatesse sur ce dossier depuis plusieurs mois, Google et Microsoft semblaient pourtant avoir trouvé un terrain d’entente.

Les deux multinationales s’étaient officiellement accordées, fin mai, pour développer conjointement un client natif dont la publication était prévue pour cet été.

A l’origine, Google se refusait à réaliser un portage de YouTube, évoquant “le manque de popularité” de Windows Phone 8.

Face à cette inflexibilité, Microsoft avait pris l’initiative en concoctant une solution tierce.

Mais cet substitut n’était pas du goût de Google, car il bloquait l’affichage de tous les encarts publicitaires, permettait de télécharger les vidéos et levait certains restrictions fixées par les créateurs de contenus.

Sommée, sous ultimatum, d’évincer son “ersatz” de l’environnement Windows Phone, la firme de Redmond avait finalement concédé du terrain en procédant hâtivement à une mise à jour.

L’application de la discorde avait été remplacée – provisoirement – par la version mobile de YouTube.

Près de trois mois plus tard, la situation n’a guère évolué : cela coince à nouveau avec la dernière mise à jourj, bloquée depuis ce jeudi.

Google a toujours la publicité dans le collimateur, mais évoque aussi “une mauvaise expérience utilisateur”. Notamment parce que l’application n’est pas codée en HTML5.

Microsoft estime, dans un billet de blog intitulé “Les limites de l’ouverture de Google”, que cette condition vise simplement à lui mettre des bâtons dans les roues, “en pleine connaissance de cause”.

google-youtube-windows-phone

Et de rappeler que, pour des contrariétés d’ordre technique, ni la version iOS, ni la version Android de YouTube ne sont réalisées en HTML5.

Concernant la publicité, Google estime qu’elle n’est pas diffusée selon les conditions imposées par les auteurs des vidéos.

Microsoft assure utiliser “toutes les métadonnées à [sa] disposition” et explique que certains éléments ne lui sont pas fournis… alors qu’Apple en bénéficie.

microsoft-youtube

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur YouTube ?

Crédit photo : Edler von Rabenstein – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur