YouTube Music : Google n’a plus de complexe

Marketing

YouTube lance toutes ses forces dans la musique, et dévoile la nouvelle version de youtube.com/music. Au menu : playlists de célébrités, recommandations, concerts et top 100.

Le guide YouTube Music revient en force.

Une contribution blog en date du 18 août a officialisé ce retour de la musique sur la plate-forme de partage vidéos qui ne semble plus craindre l’ire des ayants droit.

Le même jour, Google avait signé la paix avec la National Music Publishers’ Association (NMPA).

Cette société de gestion collective qui représente les intérêts des éditeurs de musique américains (2500).

Pour la relance de cette section musicale, de nouvelles playlists proposées par des experts et des artistes seront ajoutées chaque jour.

La playlist des RHCP.

Un concept qui a été inauguré par le groupe de rock Red Hot Chili Pepper et sa playlist “A Chili Pepper’s Guide To Rock” .

Ils seront suivis par le “David Guetta’s Guide to Electronica” , le “Lady Gaga’s Guide to Pop” et “Eminem & Royce Da 5’9”’s Guide to Hiphop” .

Comme autres fonctionnalités, nous retrouverons les recommandations d’artistes et de vidéos en fonction des clip déjà visionnés.

On trouvera également des listes de concerts locaux associés aux vidéos de l’artiste (via SongKick), et un “YouTube Top 100” regroupant les chansons les plus populaires auprès de la communauté.

Cette page vient s’ajouter à Vevo, qui se contente de regrouper certains des clips d’Universal Music, de Sony Music et d’EMI depuis 2009.

La vidéo de présentation du nouveau YouTube.com/music :

Référencement moteur : un nouveau format “d’extraits enrichis” pour la musique
C’est moins dance floor mais Google a embelli ses “extraits enrichis” (“rich snippets” en anglais) pour mieux référencer les morceaux de musique disponibles via les moteurs à travers une intégration de données sémantiques. Un effort fourni en partenariat avec le format Schema.org (“une plus grande diversité d’éléments sur les pages Web” à partir d’un travail en commun entre Google, Microsoft et Yahoo). Il est possible de figurer un nombre de champs important (image, nom, URL, descriptif, format, genre, prix, etc.). Reste à savoir  comment Google exploitera les données recueillies…Toute les précisions pour les webmasters sont ici.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur