YouTube passe à l’IPv6 après sa maison-mère Google

CloudGestion réseauxRéseaux

YouTube a achevé sa migration vers IPv6 depuis une semaine. Un signe important de la part de l’un des plus grands services Internet du monde alors que le temps des ressources IPv4 est compté.

La pénurie annoncée d’adresses IPv4 inquiète-t-elle enfin les grandes firmes Internet ?

Après Google qui a été précurseur pour rendre ses services accessibles aux internautes naviguant sous IPv6, c’est au tour de son service vidéos YouTube d’effectuer la bascule sous ce nouveau protocole IP qui assurera le développement du Web et de l’Internet des Objets.

Cette migration, prévue depuis la fin d’année dernière, vient d’être annoncée dans une contribution sur le blog officiel de YouTube.

“Depuis la toute première annonce concernant ipv6.google.com, nous nous sommes engagés à soutenir l’IPv6 et nous allons rendre compatibles de plus en plus de services avec IPv6”, explique Lorenzo Colliti, ingénieur chez YouTube.

L’annonce a provoqué une hausse soudaine de trafic en provenance du réseau de Google et de YouTube.

Elle a été remarqué par des opérateurs comme Hurricane Electric, en pointe en matière d’IPv6.

Certes, la mise en production de l’IPv6 sur l’un des services Internet les plus consultés au monde est une signe important de la transformation qui attend les réseau Internet.

Mais ce n’est pas encore un élément déclencheur chez les FAI et opérateurs du monde qui restent pour la plupart sous IPv4.

France Télécom, prochain opérateur sous IPv6 ?

Toutefois, en France, on ressent quelques frémissements dans ce sens.

Ainsi, les opérateurs alternatifs Nerim et Free sont compatibles avec le protocole IPv6.

L’hébergeur OVH et le gestionnaire de l’extension “.fr” – AFNIC – ont également rendu leurs services compatibles IPv6.

Plus récemment, lors d’un meeting organisé par le RIPE (organisme européen qui distribue les ressources internet comme les adresses IP et les numéros d’ASN), des représentants de France Telecom ont communiqué quelques informations sur la stratégie de l’opérateur pour faire évoluer son réseau.

Après les services destinés aux entreprises, les abonnés “domestiques” pourraient voir leur box compatibles avec IPv6 dès cette année.

Le temps est compté : la fin de la ressource IPv4 devrait intervenir d’ici 2012.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur