YouTube : un scénario hollywoodien pour contrer Netflix ?

EntrepriseMarketing
youtube-contenus-premium
12 1

YouTube se serait rapproché de producteurs pour négocier des droits de diffusion sur des films et séries. Avec, en ligne de mire, Amazon et Netflix.

Financé exclusivement par la publicité pendant près d’une décennie, YouTube a récemment fait évoluer son modèle économique avec l’introduction d’une formule payante qui supprime la publicité et donne accès à des contenus vidéo exclusifs ainsi qu’à de la musique en streaming.

Baptisée YouTube Red, cette offre sur abonnement est disponible aux États-Unis depuis fin octobre pour 9,99 dollars par mois. En quelques semaines, elle a atteint le top 10 des applications mobiles les plus rentables sur l’App Store d’Apple.

Google – propriétaire de YouTube – ne fournit pas pour autant de statistiques d’audience. Il faut dire que la concurrence sur ce segment est forte, avec des acteurs comme Netflix, Hulu et Amazon, qui ont pris une certaine avance dans la constitution d’un catalogue premium.

Pour monter en puissance, YouTube compte développer de contenus « maison » mettant en scène quelques-uns de ses plus célèbres contributeurs, comme Felix Kjellberg, alias « PewDiePie ».

Mais des discussions seraient aussi en cours avec des studios de Hollywood et des sociétés de production. D’après le Wall Street Journal, qui s’appuie sur les témoignages de sources dites « proches du dossier », plusieurs rencontres ont été organisées ces derniers mois pour négocier des accords de diffusion de contenus.

Arrivée chez YouTube cet été en provenance de MTV (où elle était directrice de la programmation), Susanne Danuels serait impliquée au même titre que Kelly Merryman, une ancienne de la maison Netflix recrutée fin 2014. Certains des droits négociés pourraient être exclusifs.

Le potentiel marché est important, tout du moins si l’on se fie à cette étude de Digital TV Research selon laquelle le chiffre d’affaires mondial des services de vidéo en ligne doublera d’ici à 2020, pour atteindre 51 milliards de dollars.

À l’instar de YouTube, Hulu accélère dans sa stratégie contenus : ses investissements devraient atteindre 1,5 milliard de dollars cette année, contre 600 millions en 2014, selon les estimations concordantes de Nomura Securities et de RBC Capital Markets. Dans le même temps, Amazon devrait avoir injecté 1,7 milliard de dollars ; Netflix (dont l’activité n’est pas encore profitable hors des États-Unis), 3,3 milliards.

Crédit photo : Twinsterphoto – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur