YouTube se rapproche du concept de la “TV du Web”

Marketing
youtube - video - slow motion

Google confère à YouTube les traits et les fonctionnalités d’une télévision interactive. Les chaînes thématiques sont mises en valeur aux dépens des contenus individuels.

Tour à tour, les services de l’écosystème Google passent sur la billard.

Dernier patient en date, YouTube sort d’une séance intense de chirurgie esthétique qui lui confère les airs et les fonctionnalités d’une télévision interactive.

Des captures d’écran et des méthodes d’activation anticipée de cette nouvelle version circulent sur la Toile depuis près d’une semaine. L’envergure de cette mise à jour ne faisait ainsi plus guère de doute.

La résultante laisse transparaître un changement de stratégie destiné à favoriser les annonceurs.

En contrepartie, Google compte offrir à ses utilisateurs (3 milliards de visites quotidiennes) un concept audiovisuel plus proche de l’expérience télévisuelle actuelle.

A cet effet, la mise en valeur des chaînes éclipse les séquences vidéo orphelines pour se concentrer sur des thématiques susceptibles de retenir l’attention de l’internaute, plus enclin à y laisser de son temps en enchaînant les visionnages.

Un filon pour les annonceurs, que le nouveau modèle TrueView devrait d’ailleurs encourager à retravailler leurs contenus dans une optique de pertinence accrue de la publicité ciblée.

Ainsi, il ne leur sera demandé de contribution que dans l’éventualité d’un taux de clics suffisant, comme l’évoque Business Insider.

A défaut d’une communication de la part de l’intéressé, AllThingsD, au jeu des pronostics, estime que Google aura généré environ 1,6 milliard de dollars de revenus publicitaires sur l’exercice 2011.

Mais au-delà de la réclame, c’est une convergence qui s’initie à grande échelle. Et pour cause, toutes les plates-formes sont touchées, y compris les terminaux mobiles, reconvertis pour l’occasion en téléviseurs interactifs contrôlables du bout des doigts.

De plus en plus nombreux dans les rangs de YouTube (200 millions par jour en janvier dernier ; le double actuellement), les mobinautes représentent désormais plus de 10% du trafic cumulé.

Il est par conséquent fort probable que les changements applicables pour lors à la version Web ainsi qu’au client Xbox trouvent à terme leur place sur les smartphones et les tablettes, ce que n’ont pas démenti des porte-parole sollicité à ce sujet.

Dans cette éventualité, les chaînes prendraient la forme de widgets.

A contrario, l’interface traditionnelle, non expressément optimisée pour les écrans tactiles, joue de l’alliance d’une colonne de favoris, d’une page d’accueil personnalisée (de type iGoogle) et d’une mise en avant des chaînes, propulsées au premier plan, aux dépens des contenus annexes.

Comment ne pas y percevoir un clin d’oeil à cette récente relance de la Google TV, en parallèle à l’intronisation d’Android Ice Cream Sandwich ?

Pour y voir un peu plus clair, une vidéo explicative :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur