YouTube signe son come-back sur iPad

CloudMobilitéOS mobiles
Google YouTube Apple iOS 6

Évincée d’iOS après cinq ans d’intégration en natif, YouTube prend la tangente et retrouve l’iPad sous la forme d’un client autonome. Google a repris en main le développement.

Les détenteurs de tablettes iPad sous iOS 6 ont désormais accès à l’application YouTube, qu’Apple avait rayée des tablettes à l’heure de lancer la nouvelle version de son système d’exploitation mobile.

A défaut d’un client natif, en voici un autonome, optimisé pour les ardoises de “la marque à la Pomme” et téléchargeable sur l’App Store (11,6 Mo).

Google a repris la main sur le développement et concrétisé ses travaux avec cette version qui fait suite à celle publiée début septembre, pour iPhone et iPod Touch.

Après 5 ans de stagnation sous le régime d’un accord d’implémentation noué avec Apple, YouTube s’offre une cure de jouvence sur tous les fronts du mobile.

Connexion active aux comptes Google pour retrouver favoris, chaînes et listes de lecture, fonction d’accessibilité VoiceOver, sous-titres commutables, partage vers les réseaux sociaux, diffusion sans fil vers des équipements compatibles AirPlay : les nouveautés sont légion.

TechWeek Europe souligne l’opportunité de cette mise à niveau, alors que les mobinautes représentent 25% des visites enregistrées chaque jour sur la plate-forme, soit 1 milliard de vues.

Une part importante de ce trafic provient des terminaux d’Apple, sur lesquels l’application était jusqu’alors intégrée en standard.

Mais l’accord de licence noué avec Google depuis 2007 et le lancement commercial du premier iPhone est arrivé à échéance cette année. YouTube en a fait les frais et d’autres services l’ont accompagné.

Le divorce s’est dessiné en juin dernier, avec l’abandon de l’outil cartographique Maps, supplantée par une solution “powered by Apple” : Plans, héritée du rachat du Suédois C3 Technologies, un spécialiste en la matière.

Google, que rien ne lie dorénavant à la firme de Cupertino, accélère le développement de son écosystème et mise sur les composantes à valeur ajoutée.

Tout particulièrement un bouquet de chaînes thématiques (sport, santé, gastronomie, divertissement, etc.) constitué avec le concours de studios de production, de “pure players” de l’Internet, de sites médias ou encore d’agences de publicité.

YouTube s’est aussi mué en diffuseur live, notamment à l’occasion d’événements sportifs et plus récemment pour les trois débats qui ont mis aux prises Barack Obama et Mitt Romney, candidats à l’élection présidentielle américaine.

Une finalité : s’imposer comme le petit écran du Web, en tant que substitut à la diffusion télévisuelle “traditionnelle”.

——– Quiz ITespresso.fr ——–
Êtes-vous incollable sur YouTube ?

Crédit photo : Oleksiy Mark – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur