Youtube va poser ses valises en France très prochainement

Mobilité

Google va décliner des versions européennes de sa plate-forme de partage de
vidéos. En France, YouTube devra affronter Dailymotion.

Entré dans le giron de Google en octobre 2006 pour 1,65 milliard de dollars, l’américain Youtube s’apprêterait à dévoiler une version française de son site de partage de vidéos. L’information est parue dans l’édition du 12 juin des Echos. Contactée par la rédaction de Vnunet, une porte-parole du moteur a indiqué ne pas “vouloir commenté ce qui a été écrit”, tout en nous précisant que l’on en saura “plus prochainement”.

Selon Les Echos, plusieurs chaînes de télévision auraient été approchées pour diffuser des contenus sur cette plate-forme d’échanges vidéo, parmi lesquelles France 4 (France Télévisions), TF1, Canal+ et M6. Celles-ci profiteraient en retour d’un accord de partage des revenus publicitaires associés, à l’instar de ce qui se pratique aux Etats-Unis.

Aux prises avec plusieurs fédérations sportives quant à la violation présumée de certains droits de retransmission télévisuelle, Google devra tout d’abord rassurer les groupes audiovisuels et de communication sur la légalité des contenus diffusés. Eric Schmidt, le PDG du groupe Internet, se déplacera à Paris le 19 juin pour lancer la version française de cette plate-forme, toujours selon Les Echos. Il en profitera vraisemblablement pour évoquer ce sujet avec les groupes médiatiques.

De la concurrence pour Dailymotion et Myspace

La France, précurseur ? Le choix de l’Hexagone tient vraisemblablement au succès rencontré par d’autres plates-formes d’échange de vidéos. En particulier le français Dailymotion, et, dans une moindre mesure Myspace (détenu par Fox Interactive Media, une division de News Corp) qui a récemment posé ses valises.

Dans un classement Médiamétrie//NetRatings du mois d’avril, la marque YouTube apparaît en 20ème position (5,1 millions de visiteurs uniques, tous lieux de connexion) tandis que Dailymotion arrive juste derrière (4,9 millions).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur