Zaplet, l’e-mail dynamique

Mobilité

FireDrop propose un système de courrier électronique dynamique, c’est-à-dire qui met à jour le contenu des courriers que l’on a déjà reçu. Si l’idée semble bonne au départ, certains problèmes de sécurité restent inhérents à la philosophie du produit.

Lorsque vous recevez un e-mail, pour répondre à l’expéditeur, il vous faut appuyer sur le bouton “répondre” de votre logiciel de messagerie. Les Zaplets de FireDrop ont pour but d’automatiser ces réponses dans le cadre de messages impliquant une ou plusieurs réponses. La philosophie est toute simple. Au lieu de composer un simple message, on crée un Zaplet, une sorte de formulaire HTML, où l’on joint des documents (photos, tableaux, agenda, etc.) ou un simple texte. Ce message est alors envoyé à ses destinataires par l’intermédiaire d’un logiciel de messagerie classique. Les destinataires le reçoivent, remplissent les champs laissés libres par l’expéditeur (commentaire, annotations, horaires) et renvoient le dit formulaire non pas à l’envoyeur mais sur les serveurs de Firedrop. Ceux-ci se chargent alors de mettre à jour le courrier original sur la machine de l’envoyeur. Une douzaine de Zaplets, préprogrammées donc, sont pour le moment disponibles et concernent des sujets classiques de mise au point de rendez-vous à plusieurs ou de sondage électronique.

Si l’idée des courriers dynamiques mérite d’être signalée, elle ne manque pas de soulever quelques questions. Lors de l’envoi de la réponse, rien n’empêche un virus de se glisser dans le “récipient” HTML ainsi généré. De plus, l’idée d’avoir son logiciel de messagerie connecté en permanence à un prestataire extérieur n’est pas forcément des plus sécurisante. Les techniques employées font d’ailleurs penser à celles utilisées pour le logiciel de discussion ICQ, cheval de Troie réputé dans le monde PC.

Pour en savoir plus :

Firedrop


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur