Zayante : un spécialiste de Firewire dans le giron d’Apple

Mobilité

La dernière acquisition réalisée par Apple montre les forces et faiblesses de la firme. Apple ne peut finalement que compter sur elle-même pour accélérer le rythme des innovations dans le secteur. Le contrôle d’un spécialiste de la connectique Firewire doit lui permettre l’introduction de nouveaux périphériques.

Apple vient de mettre sur la table une somme indéterminée pour le rachat de Zayante, un spécialiste de la connectique IEEE 1394, inventée par Apple sous le nom de Firewire. Zayante est avant tout le spécialiste des périphériques équipés de cette interface. En rachetant cette société, Apple s’offre un catalogue et un carnet de clients dans des domaines très variés et souvent sur des technologies de pointe. Zayante travaille notamment sur des projets de combinaison de technologies embarquées dans des périphériques communiquant au travers de Firewire avec des ordinateurs. Une des dernières réalisations de Zayante en coopération avec Metro Link, un spécialiste du Plug and play universel, consistait en une automatisation de l’électronique du domicile (systèmes de surveillance, contrôle des lumières et des thermostats). Surtout, Zayante maîtrise la connexion universelle, celle qui permet de relier l’ordinateur d’une part et l’électronique grand public de l’autre. Et, cerise sur le gâteau, la firme est très en avance sur le reste du marché en ce qui concerne le mythique Firewire 2. Elle a également été la première à faire monter Firewire dans une voiture (voir édition du 18 octobre 2000) ! Fondée en 1996, Zayante développe aussi bien la partie physique que la partie logicielle de Firewire et vend ses solutions aux fabricants de périphériques Firewire.

Un regain d’intérêt pour le hardware ?

Qu’Apple ait mis la main à la poche pour cette acquisition signifie deux choses : d’abord, que Firewire reste un élément de poids dans la stratégie de la Pomme. Mais aussi qu’Apple ne peut finalement comptée que sur elle-même pour pousser de l’avant l’innovation dans ce domaine. S’il s’agit bien d’une force, il s’agit en même temps de sa principale faiblesse : d’une part Apple devrait faire rebondir sous peu l’industrie en introduisant l’extension du standard qu’elle fait promouvoir, dans le même temps il lui faut hâter ses développements pour garder un avantage concurrentiel. L’arrivée de l’USB 2, si elle ne met pas véritablement en péril la percée de l’IEEE 1394 (voir édition du 28 mars 2002), pourrait lui faire de l’ombre. Mais au-delà, l’acquisition de Zayante marque un retour d’Apple dans la partie matérielle de son offre, après des acquisitions plutôt destinées à soutenir ses développements logiciels. Se pourrait-il que la prochaine étape concerne les microprocesseurs ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur