ZeniMax vs Oculus : Facebook perd en justice et ce n’est pas de la VR

JuridiqueRégulations
facebook-oculus-zenimax-realite-virtuelle
1 1

Facebook devra verser à ZeniMax un montant de 500 millions de dollars pour infraction copyright au nom d’une affaire remontant à la genèse d’Oculus.

La décision du procès ZeniMax Media vs Oculus, qui est tombée mercredi (1er février) a assombri l’horizon de Facebook, qui présentait ses résultats financiers. Mais pas de quoi vraiment déstabiliser le géant californien du numérique

Un jury populaire d’un tribunal de district du Texas a condamné la division réalité virtuelle de Facebook à verser à la société plaignante 500 millions de dollars en guise de dédommagement.

L’éditeur de jeux vidéo ZeniMax accuse Oculus d’avoir exploité des brevets et subtilisé du code informatique de manière illégale pour concevoir son casque de réalité virtuelle (Oculus Rift).

La plainte avait été déposée en 2014 alors que Facebook venait d’annoncer le rachat d’Oculus pour deux milliards de dollars.

Au cours du procès, ZeniMax avait réclamé des dommages et intérêts d’un montant de 4 milliards de dollars. Mark Zuckerberg, fondateur et CEO de Facebook, était venu témoigner à la barre pour défendre les intérêts de son groupe.

Selon le Wall Street Journal, Facebook, Oculus et trois membres de l’équipe à la genèse d’Oculus (John Carmack, Palmer Luckey et Brendan Iribe) étaient directement visés par la plainte de ZeniMax.

La décision de justice affecte davantage « les historiques » d’Oculus. Condamnée pour infraction copyright, la branche VR de Facebook doit verser 300 millions de dollars à la société plaignante. Tandis qu’à titre individuel, Brenda Iribe doit payer 150 millions de dollars et Palmer Luckey 50 millions de dollars.

Facebook a d’ores et déjà annoncé son intention de faire appel. « Les produits Oculus ont été conçus avec la technologie Oculus », selon un porte-parole du groupe.

« Notre engagement pour le succès sur le long terme de la réalité virtuelle demeure le même et l’équipe entière va continuer de travailler sur ce qu’elle fait depuis le premier jour : développer la technologie VR qui transformera la manière dont les gens interagissent et communiquent. »

Le groupe Internet a récemment nommé Hugo Barra (ex-Google, ex-Xiaomi) pour le pilotage des activités VR jugées stratégiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur