ZoneAlarm : une faille de sécurité pas si critique

Cloud

La faille de sécurité du pare-feu ZoneAlarm serait moins grave, pour les particuliers, que nous l’indiquions dans un précédent article.

Emmanuel Jud, administrateur du site dédié à la sécurité Secuser.com, nous signale quelques imprécisions dans notre article consacré à la faille de sécurité découverte dans le logiciel pare-feu ZoneAlarm (voir édition du 20 février 2004). Dans cet article, nous évoquions une faille découverte par la société eEye Digital Security qui permettrait à un intrus de prendre à distance le contrôle d’une machine. Une faille jugée “critique” par le site K-Otik et “modérée” par ZoneLabs, l’éditeur du pare-feu. La mise à jour n’est plus indispensable mais simplement recommandée, d’autant qu’elle est gratuite.

Un danger pour les serveurs SMTP

Selon Emmanuel Jud, “l’exploitation de la faille nécessite en effet un flux SMTP sortant de la machine cible”. Autrement dit, seul un serveur de messagerie SMTP, peu courant sur les machines des particuliers, permettrait d’exploiter la faille de ZoneAlarm. Sauf si, victime d’un ver ou d’un cheval de Troie aux fonctionnalités de spam, la machine de l’utilisateur est exploitée par défaut comme serveur SMTP. Mais si le ver s’exécute, “cela signifie que l’utilisateur lui a déjà donné sa bénédiction ou a été trompé dans ce but, donc une exploitation de la faille de ZoneAlarm n’apporterait pas grand-chose en plus. C’est ce qui explique sans doute le niveau de danger ‘modéré’ attribué par ZoneLabs”, estime en toute logique Emmanuel Jud.

Par ailleurs, contrairement à ce que nous écrivions, il n’est pas recommandé de rester sous une des versions antérieures à la 4 tout simplement parce que celles-ci sont également boguées. Enfin, le site K-Otik auquel nous faisions allusion n’est pas la version française du service BugTraq. Seul un membre de l’équipe de K-Otik est bien modérateur de la liste Bugtraq-French de Symantec. Voilà qui devait être précisé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur