Zynga admet une “forte dépendance” vis-à-vis de Facebook

Cloud
Zynga - remaniement salarial - OMGPOP

La plate-forme de jeux sociaux Zynga prépare activement son entrée en Bourse. Elle revendique 232 millions d’utilisateurs actifs par mois et un CA de 235 millions de dollars sur le premier trimestre 2011.

Zynga, éditeurs de jeux sociaux comme FarmVille, Mafia Wars ou Zynga Poker, a déposé auprès de la SEC une demande d’entrée en bourse (IPO).

Selon les documents transmis à l’autorité des marchés américains, la société Internet affiche une volonté de lever jusqu’à un milliard de dollars.

Mais sans préciser pour le moment le nombre d’actions de l’entreprise ni leur prix individuel (nécessaires pour calculer une valorisation).

Mais comme le souligne Reuters, c’est une première estimation. Le montant de la levée de fonds pourrait être supérieur.

Auparavant, des sources proches du dossier estimaient que l’éditeur pourrait lever jusqu’à deux milliards de dollars pour une valorisation comprise entre 15 et 20 milliards de dollars.

Malgré tout, les documents de pré-IPO comportent déjà de nombreuses informations financières.

Fort de sa base de 232 millions d’utilisateurs actifs par mois,  Zynga a réalisé un chiffre d’affaires de 235 millions de dollars au premier trimestre 2011 (contre 101 millions au premier trimestre 2010).

Et son EBITDA (revenus avant intérêts, impôts, amortissements et dépréciations) s’établit à 112,3 millions de dollars sur les trois premiers mois de 2011, en progression de 20% sur un an.

Ses principaux revenus proviennent de la vente d’objets virtuels dans ses jeux (60% du CA) et de la publicité.

Dans les documents fournis à la SEC, l’éditeur de jeux souligne que la principale faiblesse de son modèle économique est sa forte dépendance vis-à-vis de Facebook.

En juillet 2010, le réseau social a annoncé qu’il comptait imposer l’utilisation des Facebook Credit à toutes les applications utilisant sa plate-forme.

Il récupère depuis 30% de tous les revenus générés par ce biais.

Zynga a alors pensé à quitter le réseau social mais il s’est finalement ravisé.

Toute détérioration dans notre relation avec Facebook ne pourrait que mettre notre business en péril“, explique ainsi l’entreprise.

Notons enfin qu’à une valorisation de 15 milliards de dollars, Zynga serait valorisé à 34 fois son EBITDA, alors que par exemple Activision-Blizzard, un des leaders du secteur des jeux vidéo “traditionnels”, ne s’échange qu’à 6 fois son EBITDA et vaut 13,55 milliards de dollars.

Il est pourtant l’éditeur de jeux comme World of Warcraft (11,4 millions d’abonnés à 15 dollars par mois) ou Call of Duty (dont le dernier opus s’est vendu à 7 millions d’exemplaires lors des 24 premières heures de sa sortie).

Les chiffres-clé de Zynga. Source : SEC Filings.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur