20% des foyers qui déménagent optent pour le changement d’adresse en ligne

Mobilité

436 000 dossiers ont été validés depuis la création d’un service e-public dédié il y a un an.

Un an après le lancement du service en ligne de changement d’adresse (voir édition du 17 mai 2005), le programme Adele (un raccourci pour « Administration électronique »), piloté par la toute fraîche Direction générale de la modernisation de l’Etat (DGME) et rattachée au ministre délégué au Budget et à la Réforme de l’Etat, fait un point sur son usage.

436 000 dossiers de changement d’adresse ont été validés sur le site www.changement-adresse.gouv.fr hébergé par Prosodie. Cest ainsi près de 20% des foyers français qui y ont eu recours à loccasion de leur déménagement (une situation qui concerne deux millions de foyers par an).

Le service « e-public » s’étoffe progressivement avec l’intégration de nouveaux partenaires. Ainsi, le programme Adele annonce cinq nouveaux partenaires : la Poste (pour le service de réexpédition du courrier), la Mutualité Sociale Agricole (allocations familiales, assurance maladie et retraite), les caisses de retraites AGIRC-ARRCO, la caisse de retraites de la Caisse des dépôts (pour le suivi de la retraite de certains fonctionnaires). Historiquement, cinq grandes administrations françaises se sont associés à ce service : les caisses d’allocations familiales, l’assurance chômage, l’assurance maladie, l’administration fiscale, et les bureaux du service national.

En l’état actuel, le service ne permet pas de signaler un changement d’état-civil, de situation familiale et de coordonnées bancaires. Il ne permet pas non plus de changer l’adresse sur un passeport, une carte d’identité ou un permis de conduire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur