Categories: Mobilité

5G : c’est lancé en France…mais pour qui ?

La 5G entre en phase commerciale, mais elle ne délivrera pas son plein potentiel avant 2023. Orange, SFR et Bouygues Telecom le reconnaissent tous trois, chacun à sa façon. D’ici là, leurs réseaux respectifs continueront de reposer sur un cœur 4G. Leur principal apport résidera donc dans les débits.

Bouygues Telecom annonce, « à terme », la possibilité de surfer « jusqu’à 10 fois plus vite qu’en 4G ». SFR donne le même ordre de grandeur… sur la base d’une comparaison avec les 150 Mbit/s de débit descendant de la 4G « première génération », et non des 300 Mbit/s de la 4G+. Du côté d’Orange on se montre plus précautionneux : « Jusqu’à 3 à 4 fois plus rapide que la 4G et un débit maximum théorique de 2,1 Gbit/s ».

L’opérateur historique précise que ce débit ne vaut que sur la bande des 3,5 GHz, qui doit accueillir « 80 % de [son] lancement ». Le reste se fera sur la bande à 2,1 GHz (actuellement exploitée en 4G), avec un pic à 615 Mbit/s en réception.
Le déploiement se concentrera en premier lieu sur les zones où le réseau « est fortement sollicité ». Bouygues Telecom fait la même remarque : il s’agit d’apporter, « notamment dans les grandes villes », « de la capacité aux réseaux 4G [,] qui pourraient être localement saturés dès 2021 ».

La 5G : pour qui ?…

Quant à l’horizon 2023, SFR évoque l’arrivée de « fonctions de gestion intelligente du réseau » et d’une « réactivité à terme de l’ordre de la milliseconde ». Bouygues Telecom projette l’« apparition de nouveaux services » dans les domaines de l’IoT, de la voiture autonome et de la télémédecine. Orange insiste sur le « temps de réponse extrême » et sur les « qualités de service différenciées » (slicing), sources d’usages « en rupture ».

En attendant, les opérateurs commencent à publier des cartes de couverture 5G.

  • La dernière mise à jour sur celle de SFR date du 27 novembre. Au programme, une agglomération : celle de Nice. Et la promesse d’une extension, ce mois-ci, à une centaine de communes autour de Bordeaux, Marseille-Aix, Montpellier, Nantes et Paris.
  • Bouygues Telecom a actualisé la sienne ce 1er décembre. On commence avec 20 grandes villes. Objectif : une couverture nationale fin 2021.
  • Orange prévoit une mise en ligne le 3 décembre pour sa version « officielle ». En attendant, il affiche la carte qui suit. Et promet « plus de 160 communes » couvertes d’ici à la fin d’année. Zones concernées : Angers, Marseille, Nice, Clermont-Ferrand et Le Mans ce 3 décembre. Puis Toulouse, Montpellier, Huez (Isère), Douai, Lille, Lens, Pau, Strasbourg, Mulhouse et Paris le 15.
Précision d’Orange à propos de Paris : « Sur la base des antennes ayant servi aux expérimentations dans le quartier Opéra et certains du quart nord-ouest. Nous poursuivons nos discussions avec la municipalité pour compléter la couverture ».

… et à quel prix ?

Bouygues Telecom est pour l’instant le seul à avoir intégré la 5G dans son offre sans engagement. Il en a fait une option à 3 € TTC par mois pour les clients B&You. Et propose aussi, à la souscription, un forfait 130 Go à 24,99 € par mois. Une partie de cette enveloppe (15 Go) est utilisable dans les DOM et en Europe (au sens de l’Espace économique européen additionné de la Suisse).

Pour ce qui est des forfaits Sensation – soumis à un an d’engagement -, l’option 5G est à 2 € par mois pour la clientèle existante. Deux formules sont disponibles à la souscription. Hors éventuelles réductions pour les abonnés box, elles se présentent ainsi :

  • 50 Go pour 15,99 € par mois la première année, puis 30,99 €
    Le forfait inclut appels, SMS et MMS en illimité en France et depuis les DOM et l’Europe. Une partie de l’enveloppe data (20 Go) est utilisable dans ces mêmes zones.
  • 80 Go pour 21,99 € par mois la première année, puis 36,99 €
    L’enveloppe partageable passe à 25 Go. Les appels illimités englobent les fixes de « plus de 120 destinations », ainsi que les mobiles aux États-Unis, au Canada et en Chine.

Bouygues Telecom pousse l’illimité le week-end

Trois forfaits « Sensation avec Avantage Smartphone » (engagement de deux ans) sont également concernés :

  • 60 Go pour 26,99 € par mois la première année, puis 41,99 €
    Le contenu est similaire au forfait Sensation 50 Go, mais avec davantage de data (25 Go) utilisable en Europe et dans les DOM. Et un bonus « Week-end Internet illimité », en plus du fameux « avantage smartphone » (remise à l’achat, facilité de paiement, reprise à prix garanti…).
  • 90 Go pour 33,99 € par mois la première année, puis 48,99 €
    Même remarque en rapport au forfait Sensation 80 Go, avec 35 Go partageables.
  • 120 Go pour 54,99 € par mois la première année, puis 69,99 €
    Principaux apports : appels, SMS et MMS illimités depuis États-Unis et Canada ; SMS illimités vers ces mêmes destinations.

Orange encourage le roaming

La remise de 15 € valable la première année sur tous ces forfaits ne s’applique qu’en cas de conservation du numéro. Orange propose la même réduction, mais sans poser cette condition. Il affiche quatre forfaits « compatibles 5G » avec chacun un an d’engagement :

  • 70 Go pour 24,99 € par mois la première année, puis 39,99 €
    Le contenu est comparable à l’offre 50 Go de Bouygues Telecom, mais on peut utiliser l’ensemble de l’enveloppe data en Europe et dans les DOM.
  • 100 Go pour 34,99 € par mois la première année, puis 49,99 €
    On retrouve un « plafond data » à l’étranger (70 Go). Les MMS passent en illimité en France et depuis les zones DOM/Europe, vers ces mêmes zones et vers la France.
  • 150 Go pour 49,99 € par mois la première année, puis 64,99 €
    Enveloppe partageable : 100 Go. Appels illimités vers les fixes d’une centaine de destinations. Et les mobiles aux États-Unis et au Canada. Ainsi que les SMS et MMS vers ces mêmes pays.
  • « Go illimités » pour 79,99 € par mois la première année, puis 94,99 €
    On garde la limite de 100 Go hors de France. Le forfait inclut les appels vers les mobiles de Chine, ainsi que les SMS illimités dans le monde entier.

SFR inclut la data aux États-Unis et au Canada

Orange ne met pas la 5G en avant dans l’offre de Sosh. Même constat pour SFR chez RED. La filiale d’Altice appose l’étiquette 5G sur quatre forfaits avec un an d’engagement :

  • 80 Go pour 25 € par mois la première année, puis 40 €.
    On peut utiliser l’enveloppe data dans son intégralité en Europe et dans les DOM.
    À noter : il existe une même offre en 4G+… pour 5 € de moins.
  • 100 Go pour 35 € par mois la première année, puis 50 €.
    Idem pour l’enveloppe data. Avec, en complément par rapport au forfait 80 Go, les MMS illimités vers la France et les DOM.
  • 150 Go pour 50 € par mois la première année, puis 65 €
    Usage d’un maximum de 100 Go à l’étranger. Appels, SMS et MMS illimités vers États-Unis, Canada et Chine, ainsi que les communications vers les fixes d’une centaine de destinations.
  • « Illimité 5G », pour 80 € par mois la première année, puis 95 €
    Même enveloppe data (100 Go) à l’étranger, avec États-Unis et Canada en plus de l’Europe et des DOM.

Recent Posts

Comment Chrome OS grignote la domination de Windows

Face à l'hégémonie de Windows, la croissance de Chrome OS se maintient pour atteindre près…

4 jours ago

Cybersécurité : l’État se mobilise pour la souveraineté

La souveraineté est l'axe principal de la stratégie nationale de cybersécurité annoncée par le gouvernement…

5 jours ago

Cybersécurité : la menace des ransomwares au plus haut

L'année 2020 a été marquée par un record d'attaques par ransomware, selon le dernier rapport…

1 semaine ago

Surface Duo : que faire avec ce double écran ?

Surface Duo fait ses débuts en France avec une entrée de gamme à 1549 €.…

1 semaine ago

Viva : nouvelle approche de Microsoft pour la digital workplace

Sous la marque Viva, Microsoft veut développer une offre d'espace de travail « à la…

3 semaines ago

Transformation numérique : les métiers les plus recherchés en 2021

En France, la transformation numérique reste un moteur pour les métiers de l'IT. Les experts…

3 semaines ago