Amazon part à l’assaut de l’e-commerce BtoB français

E-commerceMarketing

Amazon ouvre en France sa place de marché dédiée aux professionnels, avec un accès potentiel à plus de 250 millions de références.

Son arrivée était redoutée par tous les acteurs de l’e-commerce BtoB en France. Ce mercredi 7 février, Amazon a ouvert la version entreprise de sa place de marché. Et comme d’habitude, le géant mondial de commerce en ligne montre ses muscles.

Ordinateurs portables, imprimantes, fournitures de bureau, mobilier et produits de nettoyage… Amazon Business revendique l’accès à plus de 250 millions de produits.

Lancé il y a plus d’un an en Allemagne et en avril dernier au Royaume-Uni, Amazon Business enregistrait, à fin 2017, respectivement plus de 150 000 et 90 000 clients chez nos deux voisins européens.

Les places de marché BtoB existantes, comme CdiscountPro ou Darty Pro, doivent donc s’attendre à une concurrence féroce de la part d’Amazon.

Des services dédiés aux directions achats

Au-delà de la simplicité d’achat (commande en un clic) connue des particuliers, la place de marché BtoB avance toute une série de fonctionnalités propres à séduire cette clientèle de professionnels : l’affichage des prix hors taxe, le paiement sur facture à 30 jours ou la livraison gratuite pour les commandes de plus de 25 euros sur une large sélection de produits.

Pour faciliter la vie des acheteurs, le site propose également la création de comptes professionnels partagés, un circuit de validation-approbation interne pour contrôler les dépenses, un système de reporting et d’analyse et l’intégration de la marketplace aux solutions de gestion d’achats sans toutefois préciser lesquelles.

Amazon Business met aussi en avant des circuits d’approvisionnement dédiés à certaines filières professionnelles comme l’industrie automobile (pièces détachées, pneus…), les métiers de la restauration (ustensiles et appareils de cuisine) ou les laboratoires (microscopes, béchers…).

La France, en retard dans l’e-commerce BtoB

Pour attirer cette fois les vendeurs sur sa place de marché, Amazon Business propose le calcul automatique de la TVA mais aussi le recours au service « Expédié » d’Amazon. Ce service permet aux vendeurs de stocker leurs produits dans les centres de distribution du groupe américain, qui se charge de leur expédition.

En France, Amazon part à la conquête d’un marché encore mal exploité.

Selon une étude de 2015 de la Fevad réalisée par Next Content, l’e-commerce BtoB hexagonal, avec 55 milliards d’euros de ventes, apparaît très en retard par rapport à l’Allemagne (136 milliards) et le Royaume Uni (226 milliards). Les commandes électroniques interentreprises devraient toutefois connaître plus de 30 % de croissance d’ici à 2020.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur