Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudMobilité

Amazon dégaine son Skype Entreprise avec Chime

Après la messagerie électronique avec WorkMail et les espaces de travail virtualisés avec WorkSpaces, Amazon ouvre son portefeuille SaaS aux communications unifiées, sous la marque « Chime ».

L’offre vient concurrencer, entre autres, Skype Entreprise. Elle se compose de trois formules, dont une gratuite : la « Basic Edition », pensée, avec sa prise en charge de la discussion instantanée ainsi que des appels audio/vidéo en 1:1, comme une porte d’entrée vers les deux versions payantes, baptisées « Plus Edition » et « Pro Edition ».

La première permet notamment d’accéder aux fonctionnalités de partage d’écran et de bureau distant, aux rapports d’utilisation pour les administrateurs, à l’intégration d’Active Directory et à un système d’historique illimité à hauteur de 1 Go de données par utilisateur. Elle est accessible à raison de 2,50 dollars HT par mois pour chaque collaborateur.

La « Pro Edition » ajoute la planification de réunions (notamment via un add-in pour Outlook sous Windows), l’enregistrement de ces mêmes réunions, la compatibilité avec les systèmes de visioconférence et la VoIP vers des lignes fixes « dans 70 pays ». Il faut compter 15 dollars mensuels par utilisateur.

Comme un air de Biba

Du côté de Microsoft, on propose, pour 1,70 euro HT par mois et par utilisateur, une version autonome de Skype Entreprise*. Il en existe, pour 4,60 euros, une deuxième plus complète avec des indicateurs de présence, le partage de présentations, des options de type sondages et questions-réponses ou encore la possibilité de réunir jusqu’à 250 personnes.

Sur Chime, on en reste à un maximum de 100 participants… soit précisément ce que Biba a proposé il fut un temps.

Amazon aurait discrètement fait, en 2015, l’acquisition de cette start-up, dont les technologies constituent possiblement la base de sa nouvelle offre SaaS. D’autres indices le laissent supposer, dont la possibilité de visualiser, pour chaque participant à un réunion, un maximum de 8 interlocuteurs sur mobile et 16 sur desktop.

Commercialisé en direct, Chime le sera aussi, à compter du 2e trimestre 2017, par l’intermédiaire de partenaires : tandis que Level 3 Communications l’intégrera dans son catalogue « communications unifiées », Vonage fournira à tous ses clients l’édition Pro, sans surcoût.

Amazon Web Services garantit des communications chiffrées, aucune donnée n’étant stockée sur les terminaux des utilisateurs finaux. Ceux qui n’auraient pas la possibilité d’accéder à l’application Chime (Windows 7 et ultérieurs ; Mac à partir d’OS X 10.10 ; iOS 9.0 et suivants ; a minima Android 5.0) peuvent utiliser un navigateur Web pour accéder à l’audio et aux écrans partagés.

* Également accessible dans le cadre des abonnements Office 365 Business Essentials (4,20 euros HT par mois et par utilisateur) et Business Premium (10,50 euros). Concernant Chime, on trouvera ici la liste des ports et protocoles à ouvrir pour assurer le bon fonctionnement du service.

Recent Posts

Chrome OS : un canal dédié aux mises à jour pour les entreprises

Le cycle de vie de Chrome OS va évoluer fin novembre. Google annonce des mises…

5 jours ago

Windows 11 : ce qui change pour la migration depuis Windows 10

Comment gérer le passage de Windows 10 vers Windows 11 ? Le modèle « Windows…

2 semaines ago

Comment Mesh-Teams va incarner le métavers chez Microsoft

Microsoft veut connecter Teams et sa plate-forme Mesh, axée sur la collaboration en AR/VR. Son…

4 semaines ago

SaaS : les précautions à prendre avant de signer un contrat

Quel sont les points essentiels à qualifier dans la cadre de la signature d'un contrat…

1 mois ago

Assurances cyber : comment changer les règles ?

De la certification des fournisseurs à l'interdiction du paiement des rançons, un rapport de l'Assemblée…

1 mois ago

Stockage et collaboratif : Box dévoile ses nouveautés jusqu’à 2022

Le spécialiste du stockage collaboratif dans le Cloud dévoile sa roadmap de mises à jour…

2 mois ago