Android : comment fonctionne le mode Focus

Google vient d’officialiser le passage en version stable du mode Focus d’Android, après un peu plus de six mois de bêta.

L’outil est disponible sur Android 9 et 10, à condition que la fonctionnalité « Bien-être numérique » soit activée.

Il permet de mettre des applications « en pause ». Ce qui a pour effet d’empêcher leur ouverture et de bloquer l’affichage des notifications.

Plusieurs éléments se sont ajoutés au produit initial. Entre autres :

  • planification horaire
  • possibilité de déclenchement automatique en fonction de l’agenda de l’utilisateur
  • option de désactivation pour 5, 15 ou 30 minutes

Le mode Focus fait partie d’une plus vaste gamme de services que Google a regroupés sous la bannière « Bien-être », officialisée au printemps 2018. Les smartphones Pixel avaient été les premiers à en bénéficier.

Parmi ces autres services :

  • des timers pour les sites et les applications
  • de quoi couper tout ou partie des différentes formes de notifications
  • la désactivation temporaire du profil professionnel
  • un mode « Wind down » qui passe l’interface en niveaux de gris et active le mode « Ne pas déranger »

Le bien-être en open source

Les outils « Bien-être » ont infusé sur d’autres plates-formes qu’Android :

  • YouTube, par exemple avec la possibilité de couper sonneries et vibreur sur l’app mobile (par défaut entre 22 h et 8 h)
  • L’Assistant Google, notamment avec le mode veille
  • Gmail, à travers les notifications et la boîte de réception prioritaires

« Bien-être », c’est aussi une plate-forme open source d’applications expérimentales. On en compte pour le moment une demi-douzaine :

  • Unlock Clock
    Pour afficher, sur l’écran de veille, le nombre de déverrouillages de l’appareil sur une période de 24 heures
  • We Flip
    Pour « gamifier » l’exercice de la déconnexion. On s’accorde, en groupe, sur une « période de pause » et si un participant y déroge, c’est perdu pour tout le monde
  • Desert Island
    Pour apprendre à se restreindre, pendant une journée, à un ensemble d’applications défini au préalable
  • Morph
    Pour proposer « les bonnes applications au bon moment » (selon l’heure et la géolocalisation)
  • Post Box
    Pour afficher les notifications « en lots », à des heures définies
  • Paper Phone
    Pour imprimer un résumé des informations importantes du jour sans avoir à consulter l’appareil

Photo d’illustration © Google

Clément Bohic @clement_bohic

Rédacteur pour ITespresso.fr (groupe NetMediaEurope).

Recent Posts

Galaxy Z Flip : focus sur le smartphone pliable de Samsung

Samsung a officialisé un deuxième smartphone à écran pliable : le Galaxy Z Flip. Qu'est-ce qui change ?

13 heures ago

Collaboratif : Office 365 laisse une (petite) place aux applis concurrentes

Les utilisateurs d'Office 365 utilisent des solutions « alternatives » en complément, notamment pour la messagerie instantanée, le partage de…

14 heures ago

Smartphones : Apple recolle à Samsung

En volume, les ventes d’iPhone ont dépassé celles de Samsung au dernier trimestre de 2019. Mais le constructeur coréen reste…

2 semaines ago

Travail collaboratif : G Suite veut monter en puissance

Google travaillerait sur une application mobile pour concurrencer Slack et Teams. Objectif : donner aux entreprises l'accès aux fonctionnalités de…

3 semaines ago

Travail collaboratif : Slack héberge les données en France

Slack va localiser les données - notamment les messages, les mémos, les fichiers et les requêtes de recherche - de…

3 semaines ago

Budget IT : une année 2020 sous le signe du cloud

Pour 2020, les entreprises vont orienter toujours plus leurs investissements vers les offres cloud, des logiciels aux services gérés, rapporte…

4 semaines ago