Android, porno et SMS…la petite faiblesse qui vous perdra selon Kaspersky

CloudMobilitéOS mobilesRisquesSécurité

Selon Kaspersky, un malware exploite l’attraction du X par l’intermédiaire de l’OS mobile Android pour les smartphones.

Eugène Kaspersky a raison de dire que l’on trouve les pirates là où il y a de l’argent.

Maintenant, ils attaquent les smartphones…L’éditeur éponyme de solutions de sécurité annoncé qu’il a détecté un deuxième agent malveillant à ranger dans la catégorie Trojan-SMS.

Sa plate-forme de prédilection ? Android. Par quel intermédiaire est diffusé le malware ? Les sites arrivant en tête des recherches de vidéos X…

Et c’est vraiment une « dédicace spéciale Android » car, selon Kasperky, les détenteurs de smartphones sous d’autres OS mobiles reçoivent bien les images demandées au lieu d’un cheval de Troie à télécharger.

« Le code contenu dans Trojan-SMS.AndroidOS.FakePlayer.b est similaire à celui de Trojan-SMS.AndroidOS.FakePlayer.a, la première version détectée par les experts de Kaspersky Lab il y a un mois« , explique Kaspersky Lab dans un communiqué.

Ce cheval de Troie se dissimule derrière une application de lecteur multimédia à télécharger manuellement (pornplayer.apk).

Un passage obligé pour soi-disant accéder aux films pour adultes. Cela devient carrément bizarre lorsqu’il est demandé à l’utilisateur la permission d’envoyer des SMS.

Selon Kaspersky, c’est cette requête qui servira aux pirates à balancer des SMS vers un numéro surtaxé (6 dollars).

Tout cela pour un moment d’égarement sur mobile…

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur