Pour gérer vos consentements :

Sera-t-il possible de développer des applications uniques compatibles avec tous les appareils Apple ?

Selon Bloomberg, elles fonctionneront à la fois avec un écran tactile, une souris ou bien un trackpad, suivant qu’elles soient lancées sur iOS (pour les terminaux iPhone et iPad) ou macOS (pour les ordinateurs de la gamme Mac).

Apple pourrait commencer à déployer ce changement majeur sur sa feuille de route 2018 à travers iOS 12 et macOS 10.14.

L’officialisation de cette uniformisation dans le développement des apps pourraient survenir lors de la prochaine session WWDC (Worldwide Developers Conference) que la firme de Cupertino a l’habitude d’organiser en Californie au mois de juin.

C’est généralement à cette occasion qu’Apple annonce les prochaines versions majeures de ses systèmes d’exploitation macOS et iOS, avec des moutures bêta de chacune d’entre elles disponibles pour les testeurs publics et les développeurs. Il serait donc logique que les API idoines commencent à être déployées à cette occasion.

Pour l’heure, les développeurs doivent concevoir des applications distinctes pour iOS et macOS. Là où le bât blesse, c’est que les versions pour iPad et iPhone reçoivent plus d’attention que les moutures pour ordinateurs Mac. Cette logique implacable dans un environnement « mobile-centric » se traduit par des apps pour macOS qui ne bénéficient pas des dernières mises à jour.

Nom de code « Marzipan »

Va-t-on aboutir à une fusion des Mac App Store et App Store d’iOS ? La question reste entière. Apple ne fait aucun commentaire sur le sujet.

Mais si l’on en croit les sources proches du dossier, le projet existerait déjà sous le nom de code « Marzipan ». Il pourrait semer les jalons pour un futur système d’exploitation unique, selon les spéculations les plus folles.

Pour la petite histoire, le marzipan, aussi connu sous le nom de massepain, est, dans le domaine de la pâtisserie, une pâte à base d’amendes.

Avec un système d’apps unifié, Apple marcherait sur les traces de la plate-forme universelle de Windows 10 (UWP pour « Universal Windows Programs »), qui vise à inciter les développeurs à créer des applications universelles fonctionnant à la fois sous Windows 10, Windows 10 S, Xbox et feu Windows 10 Mobile.

De son côté, Google a créé des jonctions entre Android et Chrome OS, en offrant la possibilité aux utilisateurs de Chromebooks d’accéder aux applications du Play Store d’Android.

(crédit photo : @Apple)

Recent Posts

Écoconception : les projets de l’UE pour les smartphones et les tablettes

La Commission européenne a publié un premier projet de règlement sur l'écoconception des téléphones mobiles…

4 jours ago

Protection des données ( DLP) : Microsoft éteint WIP pour allumer Purview

Microsoft change son approche en matière de prévention des pertes de données (DLP). La solution…

2 mois ago

Office 365 sur Windows 7 : le compte à rebours est lancé pour les MaJ de sécurité

La fin des mises à jour de sécurité pour les applications Office 365 sur Windows…

2 mois ago

Assurance cyber : zoom sur les 9 chiffres clé du marché français

Comment va le marché français de l'assurance cyber ? Primes, capacités, franchises, indemnisations... Voici 9…

3 mois ago

Assurance Cyber : ce qu’il faut savoir pour signer un contrat

Marc-Henri Boydron - fondateur du courtier Cyber Cover- et Jean-François Louapre - expert du Cesin…

5 mois ago

Silicon Day Workplace : l’entreprise à l’heure du travail hybride

Silicon Day Workplace est un évènement dédié aux enjeux de la Digital Workplace. Dans un…

5 mois ago