Avec 39 % de part de marché, Nokia impose son style

Mobilité

Avec une hausse de ses bénéfices de 85 % en un an, le groupe finlandais domine sans conteste le marché de la téléphonie mobile.

D’après les résultats du troisième trimestre de Nokia, le géant finlandais est parvenu à accroître son emprise sur le marché de la téléphonie mobile avec 39 % de part de marché et une augmentation des bénéfices de l’ordre de 85 % par rapport à l’année dernière.

Selon le communiqué, le constructeur a vendu 111,7 millions de téléphones portables, soit une hausse de 26 % par rapport à l’année dernière. La société a également vu ses bénéfices passer de 845 millions d’euros l’an dernier à 1,56 milliard d’euros cette année.

Le groupe dégage 68 % de son bénéfice d’exploitation de ses activités téléphonie mobile, 28 % des activités multimédias et 4,29 % des activités d’entreprise. Le cabinet d’analyses Ovum s’est dit très impressionné par ces résultats qui dépassent de loin les prévisions de rentabilité du marché.

« Nous devons toutefois rappeler que le troisième trimestre de l’année dernière avait été assez médiocre pour Nokia », commente Martin Garner, responsable des pratiques mobiles chez Ovum. « A cette époque, le portefeuille de milieu de gamme était obsolète, le groupe ne proposait aucun téléphone plat et le retrait partiel des activités CDMA a conduit à des charges exceptionnelles importantes. Tous ces facteurs ont contribué à gonfler les taux de croissance mesurés aujourd’hui. »

Selon Martin Garner, ces résultats n’en demeurent pas moins exceptionnels. Seule ombre au tableau, Nokia a perdu des parts sur le marché des smartphones en Europe, en Amérique Latine, au Moyen-Orient et en Afrique.

Nokia a réalisé d’excellents résultats malgré une facture de 86 millions d’euros pour la restructuration de Nokia Siemens Networks, qui a eu des impacts importants sur son bénéfice d’exploitation. Nokia a également vendu pour 60 millions d’euros de biens immobiliers durant cette période.

« La division Enterprise Solutions a atteint son seuil de rentabilité pour la première fois au deuxième trimestre 2007 et a poursuivi sa croissance au cours de ce trimestre, soutenue par une croissance importante des appareils à usage professionnel qui s’est accompagnée d’une croissance des ventes de 105 % », a ajouté Martin Garner.

Adaptation de l’article Nokia captures 39 per cent of handset market de Vnunet.com en date du 18 octobre 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur