Categories: Entreprise

Blockchain-as-a-service : des promesses mais encore des limites

La promesse de la BaaS est de bénéficier de toutes les applications de la Blockchain sans considérer les coûts de développement, de ressources, d’infrastructures et de maintenance. La première raison est de réduire les coûts opérationnels. La seconde est celle des ressources, les développeurs spécialisés sont rares. La dernière est une question de technologie. En constante évolution, la Blockchain nécessite une veille permanente.

La BaaS permet au client de s’intéresser uniquement à l’aspect fonctionnel, au cas d’usage qu’il souhaite mettre en place et de le rendre opérationnel.

Quelles sont les limites de la BaaS ?

Ce nouveau service en est à ses débuts. Bien que les éditeurs promettent, grâce à des transactions préenregistrées, une mise en place rapide, les demandes spécifiques demanderont nécessairement une adaptation augmentant les temps de réalisations et les coûts.

La jeunesse de cette technologie laisse de nombreuses questions en suspens, la plupart des acteurs l’expérimentant sous forme de Proof of Concept.

Il reste ainsi de nombreuses zones d’ombre concernant l’interface utilisateur et le middleware. Ces applications intègrent la Blockchain dans les systèmes des entreprises. Sur ces deux points se concentrent les questions d’adaptation entre les systèmes : l’intégration, la responsabilité, la sécurité informatique et la cybersécurité.

La question des données stockées par les serveurs de l’éditeur et de leur confidentialité restent à étudier notamment vis-à-vis du RGPD (Règlement Général de Protection des Données). La plupart des entreprises proposant ce service sont américaines. L’accès aux données personnelles et le cryptage des données doivent faire l’objet d’une communication transparente des éditeurs et de la vigilance des entreprises.

La centralisation de plusieurs Blockchains privées ou publiques sur les serveurs d’une entreprise, contradictoire avec l’esprit de transparence et de désintermédiation de la Blockchain interrogent sur la fiabilité du service rendu et le RGPD.

L’atout de la BaaS est sa simplicité. Mais la répercussion des coûts et la consommation énergétique doivent être considérées dès le commencement. La BaaS peut devenir un tournant technologique. La Blockchain ainsi accessible au grand public deviendrait incontournable.

Philippe Leroy

Recent Posts

13 conseils pour télétravailler en toute sécurité

Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, le nombre de personnes travaillant à…

1 mois ago

Covid-19 et protection des données : c’est le moment d’un bilan de santé de vos pratiques

Avec l’explosion soudaine du nombre de personnes travaillant à domicile, comment gérer les imprévus en…

3 mois ago

Télétravail : 5 conseils pour protéger les données

Effectuer soigneusement les sauvegardes et stocker en toute sécurité devrait être désormais de l’ordre du…

4 mois ago

Choisir un ERP en 2020 : sur quels critères ?

Depuis plus de 30 ans, les logiciels ERP se sont largement diffusés au sein des entreprises. Ces logiciels de…

8 mois ago

La prévention cyber, qu’en est-il ?

Rappelez-vous du bon vieux temps. Est-ce que vous vous souvenez de l’époque où de simples…

10 mois ago

Disque dur : les critères pour faire le bon choix

Le volume des données continue de croître de manière effrénée et les difficultés que rencontrent…

11 mois ago