Blockchain : les dirigeants plus enthousiastes que les DSI

Bases de donnéesData-stockage
deloitte-gartner-blockchain

Comment les entreprises s’emparent-elles de la blockchain ? C’est le contraste entre les patrons interrogés par Deloitte et les DSI sondés par Gartner.

Les entreprises s’intéressent-elles vraiment à la blockchain ? Deloitte et Gartner ont des visions sensiblement divergentes sur la question.

Tandis que le premier évoque un passage imminent de la « phase d’exploration » à la « mise en application », le second conclut à une surmédiatisation du phénomène.

Leurs études respectives se fondent sur des profils différents. Deloitte* a interrogé environ un millier de dirigeants de groupes réalisant au moins 500 millions de dollars de chiffre d’affaires annuel, alors que Gartner s’appuie sur quelques 3 000 réponses de DSI.

Côté Deloitte, 74 % des sondés affirment que leur entreprise a identifié au moins un cas d’usage intéressant. 34 % disent être déjà passés en production ; 41 % souhaitent faire le pas dans les 12 mois.

53 % de ceux qui ont actionné le levier exploitent la blockchain dans le domaine de la supply chain. 51 %, dans le cadre de projets IoT. 30 %, pour des systèmes de paiement.

Ils sont, au global, 30 % à déclarer que leur organisation a rejoint un consortium (et 45 % à prévoir une telle initiative sous 12 mois).

Dans ce contexte, Deloitte recommande aux entreprises d’accrocher le wagon au risque de « perdre un avantage concurrentiel ».

Le défi des compétences

Gartner se montre moins affirmatif : seulement 1 % des DSI lui ont fait part d’une forme d’adoption de la blockchain dans leur organisation. 8 % ont élaboré une stratégie à court terme.

À l’inverse, plus d’un tiers (34 %) assurent que leur entreprise n’a pas d’intérêt pour la technologie.

Sur les 293 DSI travaillant pour des organisations qui ont adopté la blockchain ou le prévoient à court terme, 23 % affirment que l’implémentation pose, plus que pour toute autre technologie, un défi de compétences. 14 % évoquent un changement culturel sans égal dans leur département.

Les secteurs des télécoms, de l’assurance et des services financiers ont une longueur d’avance, d’après Gartner. Mais ils partagent une incertitude quant à l’intégration des nouvelles architectures décentralisées avec leurs infrastructures « historiques ».

Et le cabinet américain de recommander de bien faire la différence entre les promesses de la blockchain et sa réalité actuelle.

* À noter : Deloitte fournit conseil et services dans le domaine de la blockchain.

Photo d’illustration via Visualhunt

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur