Bouygues Telecom tenté par les mobiles en marque propre

Mobilité
Bouygues Telecom smartphones téléphones mobiles marque propre

Pour accompagner le développement de sa marque B&You dans un contexte d’effervescence sur les marché des offres low cost, Bouygues Telecom va commercialiser des téléphones mobiles en marque propre.

Pour accompagner le développement de sa marque low cost B&You, qui a récemment passé le cap du million de clients, Bouygues Telecom va commercialiser des téléphones portables en marque propre.

Dans un contexte d’effervescence sur le marché européen, l’opérateur se met en quête du rapport qualité-prix idéal pour composer avec les disparités grandissantes dans les profils des consommateurs.

Dans le sillage d’Orange et SFR, déjà auteurs d’initiatives en la matière, le catalogue de Bouygues Telecom va s’enrichir d’une série de smartphones Android (famille “Bs”) et de plusieurs “feature phones” calés en entrée de gamme.

Il est fort probable qu’un ou plusieurs fabricants chinois soient dans la boucle. Selon nos informations, il s’agirait de Huawei.

A en croire le Directeur général Olivier Roussat, il s’agit là d’adresser l’évolution des habitudes de consommation des abonnés, qui migrent progressivement vers des forfaits incluant davantage de data.

En toile de fond, Bouygues Telecom cherche très certainement à atténuer sa dépendance vis-à-vis des principaux constructeurs, ce en proposant des mobiles à prix agressif.

Illustration avec le smartphone Bs401, destiné essentiellement à un public de jeunes ou de néo-adoptants avec un tarif annoncé de 159 euros TTC hors subvention pour un lancement commercial ce mois-ci.

Produit d’appel pour les formules Eden Relax et Eden Smartphone avec lesquelles il est proposé à partir de 9,90 euros, ce 4 pouces sous Android 4.0 “Ice Cream Sandwich”* rappelle fortement le Huawei Ascend G300, déjà proposé sur la boutique en ligne de Bouygues Telecom.

Il s’apparente tout autant au Wiko Cink Slim, qui se trouve à partir de 139 euros TTC.

Premier élément de ressemblance : le processeur bicoeur à 1 GHz, secondé de 512 Mo de mémoire vive, pour 4 Go d’espace de stockage extensible via une carte microSD.

L’optique, en revanche, perd en qualité sur le papier, à 5 mégapixels. Et si le terminal s’affine (11,2 mm pour 130 g), ses 5 heures d’autonomie en communication voix compromettent l’utilisation concomitante du Bluetooth et du Wi-Fi.

En outre, le modem étant limité à un débit de 7,2 Mbit/s, Bouygues Telecom ne peut en faire un argument pour son réseau H+ à 42 Mbit/s.

Le mystère reste entier quant aux “feature phones” qui investiront le catalogue en parallèle. Ils pourraient marcher sur les plates-bandes des téléphones Lumo et Nivo dont Orange amorce la commercialisation en marque propre.

bouygues-telecom-saga

Image 1 of 21

Bouygues Telecom : la creation
La création de Bouygues Telecom remonte à 1994. C'est une filiale du groupe Bouygues.

* modification du 2 avril 2013, 18h53 : Bouygues Telecom précise que le Bs401 sera livré sous Android 4.0 “Ice Cream Sandwich” et non 4.1 “Jelly Bean” comme annoncé initialement.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Bouygues Telecom ?

Crédit photo : Bouygues Telecom

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur