Démission du numéro un d’HP France

Cloud

Patrick Starck quitte ses fonctions de PDG. Johan Deschuyffeleer prend son poste par intérim.

Hewlett-Packard France (HP) annonce la démission de Patrick Starck de son poste de PDG. Selon le service de communication du groupe informatique, le manager quitte ses fonctions « pour réaliser un nouveau projet professionnel ».

L’intérim sera assuré par Johan Deschuyffeleer, qui va cumuler les postes de PDG d’HP France et de vice-président et directeur général de l’activité Solutions Technologiques. Il prend ses fonctions immédiatement. Il occupait jusqu’ici le poste de vice-président des modèles de ventes et de la productivité. Dans son parcours professionnel, il a aussi assumé les fonctions de vice-président et de PDG d’HP Belgique.

A la tête d’HP France depuis 2002, Patrick Starck a piloté la fusion des activités HP et celles de Compaq dans l’Hexagone. Avant le rapprochement, il dirigeait auparavant la filiale française de Compaq et assurait depuis avril 2000 la vice-présidence du groupe au niveau européen. Ce diplômé de Supelec a également collaboré pendant dix ans avec IBM.

Un départ dû à la vie mouvementée d’HP ?

A la rentrée 2005, le manager s’est retrouvé en première ligne lorsque la direction mondiale du groupe informatique américain a initié un plan mondial de restructuration affectant particulièrement les activités de HP France (voir édition du 19 juillet 2005).

A l’époque, un plan de suppressions de 1240 postes avait été annoncé dans l’Hexagone (voir édition du 12 septembre 2005). Depuis, les syndicats de HP France ont obtenu une révision à la baisse du plan initial en échange d’un aménagement de l’accord 35 heures (voir édition du 14 décembre 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur