Déploiement d’apps iOS : Apple acquiert Buddybuild

Apps mobilesEntrepriseFusions-acquisitionsMobilité
buddybuild-rachat-apple

Apple a mis la main sur la start-up canadienne Buddybuild afin d’intensifier ses efforts pour courtiser les développeurs d’applications mobiles pour iOS.

Apple a pris possession de Buddybuild, du nom d’une startup basée à Vancouver spécialisée dans les tests et les déploiements des applications iOS.

Le rapprochement a été officialisé dans une contribution blog en date du 2 janvier.

Si le montant de la transaction n’a pas été divulgué, cela met en exergue la volonté d’Apple de courtiser les développeurs en facilitant la création et l’itération de leurs applications pour iOS.

L’équipe de Buddybuild restera basée à Vancouver, une région que la startup a qualifiée de «foyer de talents de développeurs et d’ingénieurs».

Buddybuild se décrit elle-même comme une « plateforme d’itération mobile » adossée à des outils d’intégration et de débogage en continu.

Ses outils bénéficient d’une forte intégration dans GitHub, GitLab et BitBucket.

Suite à cette acquisition, Buddybuild sera intégrée à Xcode, la suite d’outils de développement d’Apple pour ses plates-formes iOS, macOS, watchOS et tvOS.

« Nous sommes ravis de partager que l’équipe de Buddybuild a rejoint le groupe d’ingénierie Xcode chez Apple pour construire des outils de développement incroyables pour toute la communauté iOS, » explique ainsi la startup dans une contribution de blog.

Toutefois, « le service Buddybuild restera à la disposition des clients existants pour créer, tester et envoyer des applications iOS aux testeurs via buddybuild.com ».

En revanche, suite à cette acquisition, « le développement d’applications Android seront interrompu le 1er mars 2018 ». Ce dernier avait été ajouté en février dernier.

De la même manière, la firme de Cupertino avait également mis fin à la compatibilité avec Android lors de l’acquisition de TestFlight, supprimant ainsi un outil de développement clé de l’écosystème mobile de Google.

Les plans gratuits « Free Starter » seront aussi stoppés à compter du 1er mars prochain.

Fondée en 2015 par les anciens employés d’Amazon Dennis Pilarinos et Christopher Stott, la startup emploie une quarantaine d’employés.

En près de trois ans d’existence, la startup a réussi à lever 8,8 millions de dollars, selon CrunchBase.

(Crédit photo : Buddybuild)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur