Dropbox vise une IPO à 745 millions de dollars avec Salesforce en filigrane

BourseCloudEntreprise

Dropbox cherche à lever jusqu’à 745 millions de dollars dans le cadre de son IPO. Salesforce investira, en parallèle, 100 millions.

Le 23 février dernier, Dropbox déposait, auprès de la Securities and Exchange Commission, son prospectus d’IPO.

Une version réactualisée du document vient d’être transmise au gendarme américain des marchés financiers.

La firme californienne, qui vise une cotation sur le Nasdaq, définit une fourchette d’introduction entre 16 et 18 dollars.

Dans le haut de cette fourchette, et à raison de 36 millions d’actions émises, l’opération permettrait de lever 648 millions de dollars.

Dropbox en tirerait environ les trois quarts (482,8 millions), le reste allant à des actionnaires revendant des participations.

De 9 à 10 % du capital se négocieraient au flottant à l’issue de l’IPO, en fonction de l’éventuel exercice d’une option de surallocation à hauteur de 5,4 millions d’actions – auquel cas le produit brut avoisinerait les 745 millions de dollars.

Dans le milieu de la fourchette, le produit net pour Dropbox avoisinerait les 530 millions de dollars (620 millions avec surallocation). Il faudra ajouter 100 millions de dollars que Salesforce s’est engagé à investir dans le cadre d’un partenariat plus large marqué par des synergies commerce et marketing entre les deux plates-formes.

En l’état, le principal dirigeant Andrew Houston détient une participation de 25,3 %, pour 24,4 % des droits de vote. Son associé cofondateur Arash Ferdowsi en est respectivement à 10,3 % et 9,9 %.

Du côté des fonds d’investissement, Sequoia Capital est monté à 23,2 % des parts (pour 24,8 % des droits de vote), contre 5 % pour Accel Partners et 3,5 % pour T. Rowe Price.

Le prospectus d’IPO fournit quelques indicateurs financiers… en progression, malgré un déficit qui dépasse le milliard de dollars.

En tête de liste, le chiffre d’affaires : de 604 millions de dollars en 2015, il est passé à 845 millions de dollars en 2016 (+ 40 %) et à 1,107 milliard en 2017 (+ 30 %). Dans le même temps, la marge brute a crû de 32,5 % à 53,8 % (+ 21,3 points) et à 66,7 % (+ 12,9 points).

Les pertes se sont réduites en parallèle : 112 millions de dollars en 2017, contre 210 millions en 2016 et 326 millions en 2015.

Crédit photo : Dropbox


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur