e-Book : Christine Albanel milite pour des prix attractifs

MobilitéRégulations

Dans son rapport sur le développement du livre numérique, Christine Albanel souligne qu’un prix unique sur les plates-formes de téléchargement et la baisse de la TVA à 5,5% permettraient de favoriser l’essor des e-books.

A l’heure où les e-books commencent à percer sur le marché, grâce notamment au service Google et à l’arrivée de lecteurs d’e-books comme le Kindle d’Amazon, le Reader de Sony ou l’iPad d’Apple, Christine Albanel, ex-ministre de la Culture et de la Communication et aujourd’hui Directrice exécutive en charge de la Communication chez France Telecom, a récemment remis son rapport « Pour un livre numérique créateur de valeurs » au Premier ministre.

En décembre dernier, Christine Albanel avait en effet été chargée par François Fillone de plancher sur une extension dispositif Hadopi de lutte anti-piratage numérique pour le secteur du livre.

En effet, même si le développement des e-books n’en est qu’à ses balbutiements, les livres homothétiques, c’est-à-dire des fac similés de livres physiques, sont aussi victimes piratage : le rapport souligne, qu’à l’été 2009, 6 000 titres différents ont été proposés en téléchargement illégal, « dont 3 000 à 4 500 bandes dessinées ».

Des prix uniques pour toutes les plates-formes et une TVA revue à la baisse

Pour permettre aux livres numériques de se développer et en faire un secteur attractif pour les maisons d’édition, Christine Albanel propose, dans un premier temps, que les éditeurs puissent « fixer le prix qu’ils souhaitent pour le livre numérique » , mais que le prix fixé reste unique, quelque soit la plate-forme de téléchargement que lequel l’e-book est vendu.

Le rapport de l’ancienne ministre de la Culture préconise également d’abaisser la TVA sur le livre numérique à 5,5% au lieu de 19,6%, soit le même taux que celui pratiqué sur les livres papier. Cette baisse de la TVA pourrait ainsi rendre les prix de vente des e-books plus attractifs, et ainsi freiner le piratage.

Un grand portail français dédié aux ouvrages dématérialisés

Afin d’attirer davantage de lecteurs de e-books et pour faciliter la consultation, le rapport souligne qu’il serait intelligent de créer « un grand portail d’entrée dans le livre français, vitrine de l’offre numérique« , un « Gallica de nouvelle génération » [la bibliothèque numérique de la BnF, NDLR], capable de renseigner les internautes sur les ouvrages dématérialisés disponibles.

Ce portail idéal dédié à l’e-book devrait permettre de « consulter un livre hors-droit, de se voir dirigé vers un livre récent, avec la possibilité d’en feuilleter quelques pages, ou encore de retrouver un ouvrage d’il y a cinquante ans […] et qui est épuisé, hors d’atteinte ».

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur