e-Santé : le gouvernement soutient une première vague de 14 projets

CloudEntreprise

Une aide globale d’un montant de 18 millions sera destinée à des projets R&D principalement soumis par des PME et retenus dans le cadre d’un appel d’offres national.

Dans le cadre du premier appel à projets “e-santé” (“Investissements d’avenir” ou Grand emprunt national, volet numérique), 14 projets coopératifs de R&D ont été sélectionnés parmi 45 projets candidats (liste ci-dessous).

Ils vont bénéficier d’une subvention globale de 18 millions d’euros.

La moitié de la somme proviendra du Fonds pour la Société Numérique (FSN) des investissements d’avenir.

A priori, l’autre partie sera versée sous forme de contributions au nom de la stratégie gouvernementale dans le domaine de l’e-santé présentée en mai 2011.

“Les aides apportées par projet s’échelonnant de 170 000 euros à 1,7 million d’euros. Elles bénéficieront pour les trois quart à des PME”, précise le gouvernement.

Les projets porteront sur les technologies numériques pour la prévention, la sécurité et le suivi des personnes malades ou en situation de fragilité.

Ils sont développés en coopération avec des entreprises des secteurs concernés (numérique et santé) et des établissements de recherche.

Un second appel à projets, doté de 30 millions d’euros, a été lancé en juillet 2011 (84 dossiers reçus, 34 projets présélectionnés).

La liste des lauréats sera rendue publique dans le courant du mois.

Le gouvernement apporte un certain intérêt à l’usage des TIC adapté au domaine de la santé.

“Les apports des technologies de l’information et de la communication doivent nous permettre également de favoriser l’autonomie et le maintien à domicile des personnes malades ou âgées, défi majeur pour les années à venir”, avait déclaré  Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée de la santé, en octobre 2011 à l’occasion des rencontres parlementaires sur les systèmes d’information de santé.

“Le développement des usages des outils numériques doit par ailleurs nous aider à mettre en oeuvre les réformes engagées pour une plus grande efficience du système de santé.”

“Il sera un levier majeur pour la concrétisation sur le terrain des dispositions la loi HPST (hôpital, patient, santé et territoires), concernant l’organisation de l’offre de soins ou encore la recherche de coopérations entre les acteurs de santé. Notre objectif est bien de proposer aux patients des parcours mieux coordonnés.”

Crédit photo illustration : © Secret Side – Fotolia.com

Voici la liste des projets retenus :

 Nom du projet Entreprise
chef de file du projet
 Objet du projet
APAR (Autonomie des Patients
Aphasiques par Remédiation)
 GERIPEspace collaboratif avec des exercices de remédiation en ligne pour les patients aphasiques
 A-TEL GERIDispositif médical communiquant interopérable dans le cadre des maladies respiratoires chroniques
 AZ@GAME GENIOUS SYSTEMDispositif ergonomique visant à évaluer et favoriser le maintien de l’autonomie des patients atteints de la maladie d’Alzheimer et de pathologies associées
 BODYSCORING ESPHISolution numérique embarquée pour la mesure de l’activité physique
 E-CARE NEWELPlateforme et capteurs pour automatiser la détection des situations à risque pour des patients atteints d’insuffisance
cardiaque
 REVAD ALPHERATZPlate-forme de services pour l’autonomie, la sécurité et le bien-être des personnes dépendantes
 SIMPAD MEDECINDIRECT Solution intégrée de monitoring de patients en pharmacie
 TECHVIE HELILEOService mobile et interactif d’éducation à la santé et de suivi de paramètres physiologiques dans le cadre des cures thermales
 ASIM (Assistance par Serveur Intelligent Multiprotocoles) VITYServeur de communication et d’interprétation de données issus de capteurs médicaux
COMINTELEMAQDispositif médical d’aérosol-thérapie communicant raccordé à une plate-forme de télémédecine
DIABETICRUNWAREKit numérique d’accompagnement des patients diabétiques
MADOSESINSystème d’informations médico-social pour le monitoring des patients en perte d’autonomie
STREAMFOVEA InteractiveDispositif médical visant à préserver ou à maintenir l’autonomie des personnes âgées focalisée sur l’équilibration
VIGILANCE 2ISASPlateforme de partage d’alertes liées au suivi des personnes à domicile

 Source : Investissement-avenir.gouvernement.fr, février 2012

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur