Education : Luc Chatel veut convertir les écoles au numérique

Mobilité

Le ministre de l’Education, Luc Chatel, a dévoilé son « Plan numérique à l’école ».Tableaux numériques, cahiers de texte dématérialisés, chèques-ressources et « référents numériques » sont au rendez-vous.

Le Plan France Numérique 2012 a été lancé pour s’appliquer à tous les Français, et donc aussi aux écoliers.

Dans cette optique, Luc Chatel, le ministre de l’Education nationale, a dévoilé une série de nouvelles mesures pour pousser l’usage des TIC au sein des établissements scolaires, dans le cadre de la présentation de son « Plan numérique à l’école ».

Ainsi, dès 2011, le cahier de textes et le livret de compétences électroniques feront leur entrée à l’école.

Les parents pourront ainsi avoir accès par Internet aux notes et devoirs de leurs enfants. Aujourd’hui, seulement 20% des collèges et 30% des lycées ont déjà recours à ces deux systèmes pour le suivi des élèves.

Un « grand portail ministériel réunissant toutes les ressources pédagogiques disponibles » devrait aussi rapidement voir le jour.

Pour davantage installer l’usage du numérique dans les établissements scolaires, Luc Chatel a promis que serait mis en place des « référents numériques ». Ce référent numérique sera un enseignant qui sera nommé dans chaque collège et lycée français.

Il aura pour principal but d’« identifier les besoins en formation et y répondre directement ou avec les rectorats », a expliqué le ministre de l’Education nationale.

Luc Chatel a également souligné que des chèques-ressources, dont le montant devrait être compris entre 500 et 2 500 euros par établissement. Ces chèques serviront à renouveler le matériel informatique.

Le ministre veut aussi que chaque classe s’équipe d’un tableau numérique, pour remplacer le traditionnel tableau à la craie. Les établissements français sont en effet sous-équipés dans ce domaine, avec seulement 17 000 tableaux numériques installés dans les classes. Au Royaume-Uni, ce chiffre atteint les 450 000, souligne Ouest-France.

Si les ambitions de Luc Chatel sont grandes, le budget total de 60 millions d’euros sur trois ans alloué à ce nouveau « Plan numérique à l’école » peut paraître un peu juste.

Dans le cadre du grand emprunt, Luc Chatel devrait réussir à dégager un certain budget, dont le montant n’a pas été indiqué, destiné à financer un appel à projets à destination des industriels du secteur IT afin de les inciter à innover en matière de numérique pour les écoliers.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur