France Num : les 4 mesures du gouvernement pour transformer les TPE / PME

Entreprise

Ayant identifié quatre freins à la transformation numérique des TPE / PME, le gouvernement y répond en autant de grands axes avec l’initiative France Num.

Les PME n’obtiennent en moyenne qu’une fois sur cinq un accord de leur banque pour le financement de l’immatériel, contre une fois sur deux pour le matériel.

Bpifrance a communiqué cette statistique la semaine passée, à l’occasion du lancement officiel de France Num.

Cette initiative d’accompagnement à la transformation numérique des TPE / PME* se fonde sur quatre freins identifiés : défi de sensibilisation, manque de compréhension, déficit de compétences et moyens financiers limités.

Elle y répond en autant de grands axes.

En premier lieu, la marque fédératrice. « France Num » regroupera en l’occurrence les actions menées par l’État, les régions et leurs partenaires.

france-num-partenaires

Il s’agira de valoriser des projets concrets, à l’image de la plate-forme Le Digital PME en Centre-Val de Loire, du dispositif SAV (« Soutenir, Accompagner, Valoriser ») à La Réunion et du Chèque transformation numérique en Nouvelle-Aquitaine.

Toutes les régions se doteront, « dans les prochains mois », d’un comité de pilotage. En parallèle seront distinguées des entreprises « championnes » au sens où elles s’engageront à partager leur expérience de transformation numérique.

insee-numerique-pme

Deuxième pilier : un réseau d’accompagnants individuels (les « activateurs »). Ils sont aujourd’hui un peu plus d’un millier à avoir rejoint la boucle.

Troisième élément : une plate-forme de ressources censée permettre aux PME de se former, d’entrer en contact avec des « activateurs » et de trouver des offres de financement. En test depuis la mi-juillet, elle devait initialement être inaugurée au mois de septembre.

En matière de financement, l’État s’est associé à Bpifrance et à la Banque européenne d’investissement pour dispenser les TPE / PME de fournir des garanties aux partenaires bancaires. L’enveloppe visée se monte à environ 1 milliard d’euros sur 3 ans. Les prêts, « en priorité de moins de 25 000 euros », seront remboursables sur 5 à 7 ans.

* Le gouvernement recense « plus de 3,8 millions de TPE / PME » qui emploient 6 millions de salariés.

Crédit illustration : © France Num


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur