Pour gérer vos consentements :

Gboard pour iOS : la saisie vocale s’invite sur le clavier virtuel

Google a lancé son app mobile de clavier virtuel en mai 2016 : l’ex-Google Keyboard est devenu Gboard. L’app combinait saisie gestuelle, composante prédictive, recherche et personnalisation.

Une mise à jour majeure sous iOS lui confère de nouvelles fonctionnalités, selon un billet de blog du groupe Internet. En figure de proue, la mouture 1.3.0 ajoute maintenant la saisie vocale à son éventail de fonctionnalités.

Il suffit de maintenir appuyé longtemps le bouton microphone de la barre d’espace avant de commencer à dicter son texte. La firme de Mountain View exploite sa propre technologie de reconnaissance vocale (Apple devra s’habituer à voir des technologies alternatives à la sienne – Siri – sur l’iPhone).

En plus de ce mode de saisie vocale, le clavier virtuel supporte 15 nouvelles langues avec le polonais, le néerlandais, le finnois, le grec, le roumain, le croate, le tchèque, le danois, le suédois, le catalan, le hongrois, l’espagnol (d’Amérique latine), le malais, le russe et le turc. Elles viennent s’ajouter à l’anglais, au français, à l’allemand, l’italien, le portugais et l’espagnol.

Ce n’est pas tout : l’app gratuite de Google supporte désormais les émoticônes (ces petites icônes de la taille d’une lettre très en vogue sur les applications de messagerie instantanée) d’iOS. Rappelons que le clavier permet aux mobinautes de taper un nom pour que l’émoticône idoine soit proposé.

Les Doodles de Google ne sont également pas oubliés. Lorsque Google en diffuse un, le bouton « G » du clavier devient animé. Il suffit alors d’appuyer sur celui-ci pour accéder au Doodle du jour.

Application la plus utilisée qui soit sur un smartphone, le clavier devient ici, avec Gboard, une porte d’entrée béante sur les services de Google. C’est encore plus le cas avec ces nouveautés qui viennent garnir son clavier « intelligent ».

Rappelons qu’Apple avait introduit le support de clavier tiers avec l’introduction d’iOS 8. Les géants IT, Microsoft et Google en tête, ont bien compris qu’il s’agissait d’une aubaine pour pousser leur propre service sur l’OS mobile d’Apple.

(Crédit photo : @Google)

Recent Posts

Chrome OS : un canal dédié aux mises à jour pour les entreprises

Le cycle de vie de Chrome OS va évoluer fin novembre. Google annonce des mises…

5 jours ago

Windows 11 : ce qui change pour la migration depuis Windows 10

Comment gérer le passage de Windows 10 vers Windows 11 ? Le modèle « Windows…

2 semaines ago

Comment Mesh-Teams va incarner le métavers chez Microsoft

Microsoft veut connecter Teams et sa plate-forme Mesh, axée sur la collaboration en AR/VR. Son…

4 semaines ago

SaaS : les précautions à prendre avant de signer un contrat

Quel sont les points essentiels à qualifier dans la cadre de la signature d'un contrat…

1 mois ago

Assurances cyber : comment changer les règles ?

De la certification des fournisseurs à l'interdiction du paiement des rançons, un rapport de l'Assemblée…

1 mois ago

Stockage et collaboratif : Box dévoile ses nouveautés jusqu’à 2022

Le spécialiste du stockage collaboratif dans le Cloud dévoile sa roadmap de mises à jour…

2 mois ago