Smartphones : Google absorbe un bout de HTC pour monter en puissance

EntrepriseFusions-acquisitions
htc-google

Pour 1,1 milliard de dollars, Google intègre 2000 experts de la division Smartphones de HTC pour accélérer dans le hardware.

Google a bouclé le rachat de la division de conception des smartphones de HTC pour 1,1 milliard de dollars. L’accord avait été annoncé préalablement en septembre 2017.

Plus de 2000 experts (ingénieurs, designers…) de la firme taïwanaise (correspondant a priori au cinquième de l’effectif global d’ingénierie de HTC) basculent dans le giron du groupe Internet américain qui affiche sa volonté d’accélérer dans les terminaux mobiles.

Au-delà du transfert de compétences, Google va aussi bénéficier d’une licence non exclusive pour la propriété intellectuelle liée à l’innovation technologique de HTC.

“Je suis ravi que nous ayons officiellement conclu un accord avec HTC, et nous accueillons une équipe incroyablement talentueuse pour travailler sur des produits encore meilleurs et plus innovants dans les années à venir”, évoque Rick Osterloh, Senior Vice President en charge du Hardware chez Google.

Les employés de la division R&D concernés resteront à Taïwan. Car, pour la firme de Mountain View, ce rapprochement permet d’accroître sa présence en Asie.

Cet accord s’inscrit clairement dans la stratégie de conception de sa propre gamme hardware, à l’instar du smartphone Pixel signé Google.

Le catalogue s’étend à divers appareils ou accessoires pour le foyer numérique : Google WiFi (routeur sans fil), Google Home (enceinte connectée), Chromecast (clé HDMI pour les vidéos et la TV) et Daydream View (casque de réalité virtuelle).

Une partie de l’équipe de développement de smartphone HTC avait déjà travaillé sur la première gammes de smartphones sous la marque Pixel (la deuxième privilégiant une collaboration avec le Coréen LG).

Pour Google, la prochaine étape pourrait consister à développer son propre SoC (System on Chip) pour terminaux mobile, à l’instar d’Apple avec ses puces Axx.

Extension de l’influence de Google en Asie

“Nous étendons notre empreinte dans la zone Asie-Pacifique. Taïwan est un centre clé d’innovation et d’ingénierie pour Google, et Taipei deviendra désormais le plus grand site d’ingénierie Google de l’APAC”, poursuit Rick Osterloh dans un billet de blog.

Une empreinte en Asie qui s’était déjà matérialisé par l’ouverture d’un laboratoire dédié à l’intelligence artificielle à Pékin. Google a également ouvert une antenne à Shenzen (métropole moderne qui fait la jonction entre la Chine et Hong-Kong).

Le mois dernier, la firme dirigée par Sundar Pichai a signé un un accord avec le puissant groupe Internet chinois Tencent relatif à l’exploitation des brevets. 

(Crédit photo : @HTC)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur