Pour gérer vos consentements :

Google préfère Huddly à Logitech pour son pack visioconférence « Hangouts Meet »

Google élargit son cercle de fournisseurs sur le marché de la visioconférence.

Le groupe américain avait jusqu’alors systématiquement sélectionné Logitech pour les caméras intégrées aux kits matériels associés à son offre montée autour de Hangouts.

La firme suisse n’est plus qu’une « option recommandée » dans le cadre du pack à 1 999 dollars officiellement lancé cette semaine.

La caméra livrée par défaut est un modèle 4K fourni par Huddly*, start-up norvégienne qui a la particularité de développer, au-delà du produit, une technologie de vision par ordinateur.

Combinée aux algorithmes de Google, elle permet de repérer les participants à une visioconférence et de cadrer l’image en conséquence. Il est question, à terme, de proposer des solutions d’optimisation dynamique de l’éclairage ou encore de filtrage du bruit électronique.

Aux côtés de cette caméra Huddly GO, on trouve un ordinateur Chromebox 2 d’Asus (4 Go de RAM, puce Intel Core 5e génération), un combiné microphone – haut-parleur, un écran tactile de 10,1 pouces qui fait office de centre de contrôle… et une année de licence (c’est 250 dollars par an au-delà).

Générations Asus

Le premier kit hardware avait été lancé en février 2014, sous le nom « Chromebox for meetings ». Il associait une Chromebox Asus (2 Go de RAM, puce Intel Core 4e génération), une caméra Full HD Logitech, un combiné micro – haut-parleur et une télécommande, au tarif conseillé de 999 dollars.

L’offre était arrivée en France quelques semaines plus tard, initialement sous l’impulsion de Samsung, avec un ticket d’entrée à 340 euros, hors forfait annuel à un peu plus de 100 euros. Dell et Acer avaient intégré, dans leurs gammes respectives, des packs similaires.

Depuis lors, Google a décliné Hangouts en une version spécifique à la collaboration en milieu professionnel : Hangouts Meet.

Cette dernière embarque des fonctionnalités supplémentaires accessibles aux utilisateurs de G Suite Enterprise : les réunions peuvent fédérer jusqu’à 50 participants, être sauvegardées dans le cloud (Drive) et les invités peuvent, à défaut de réseau Internet, les rejoindre en composant un numéro de téléphone – disponible dans une quinzaine de pays dont la France.

Avec Hangouts Meet, la marque « Chromebox for meetings » est amenée à disparaître, affirme Google.

* Huddly, qui a changé de CEO début octobre, n’a pas dévoilé les investisseurs impliqués dans son tour de table de 10 millions de dollars bouclé au printemps.

Recent Posts

Fermeture du Microsoft Store pour Entreprises : comment préparer la suite

Début 2023, le Microsoft Store pour Entreprises sera fermé pour laisser place, côté admins, à…

6 jours ago

Poste de travail : pourquoi le Mac revient en grâce

Avec la mise sur le marché de sa gamme équipée des puissantes puces M1 et…

3 semaines ago

Digital Worlkplace : pourquoi Chromebook est une alternative

Le terminal léger imaginé par Google ne parvient pas à bousculer la domination du modèle…

1 mois ago

Green IT : comment réduire l’impact de son système d’information

Selon les chiffres de l’Arcep, le numérique représente aujourd’hui 3 à 4 % des émissions…

1 mois ago

Télétravail : comment développer l’entreprise en mode hybride

Alors que le télétravail est appelé à s'inscrire dans la durée, une nouvelle organisation de…

2 mois ago

Budgets IT : 3 priorités pour les PME EN 2023

Face à l'augmentation du risque cyber, les entreprises de taille moyenne priorisent les bugdets. Voici…

2 mois ago