Google prend des mesures contre le typosquattage

Sécurité
google-typosquattage

Google expérimente, sur Chrome, l’affichage d’un message d’avertissement en cas de visite d’un site à l’URL douteuse.

Améliorer la sécurité de la navigation web passe par une meilleure gestion des URL.

Plusieurs ingénieurs de Google s’étaient exprimés dans ce sens en septembre dernier, à l’occasion du 10e anniversaire de Chrome.

Leurs travaux en la matière s’étaient manifestés dans la foulée avec la version 69 du navigateur.

Depuis lors, sur les pages de premier plan inactives, le préfixe HTTP(S) est masqué au niveau de la barre d’adresse. L’espace récupéré est utilisé pour mettre d’autres éléments en avant, comme le « m » initial indiquant un site mobile.

La conférence Enigma 2019, organisée du 28 au 30 janvier en Californie, a donné lieu à la présentation, par une ingénieure de Google, d’une autre mesure de gestion des URL.

Actuellement en test, elle se présente sous la forme d’un message d’avertissement qui s’affiche lorsque l’internaute visite un site à l’adresse douteuse. Douteuse, au sens où elle est très proche d’une adresse légitime (itespress0.fr pour itespresso.fr). On est là dans le domaine du typosquattage, fréquemment utilisé comme support à de phishing.

Photo d’illustration © seanbear – Shutterstock.com

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur