Categories: CloudPoste de travail

Google Workspace : la nouvelle offre de l’ex-G Suite

Ne dites plus G Suite, mais Google Workspace.

Ce changement de marque est censé « refléter plus fidèlement la vision du produit ». En l’occurrence, celle d’un « bureau intégré ».

Voilà quelques mois que Google a intégré le terme dans sa communication. Il a renforcé, en parallèle, les jonctions entre les composantes de la suite. Avec, entre autres :

  • l’intégration du chat, des appels vidéo et des salons de discussion dans la boîte mail ;
  • l’intégration des tâches et des fichiers partagés dans les salons de discussion.

Pour les abonnés aux forfaits G Suite payants (Basic, Business et Enterprise), la nouvelle identité de marque apparaîtra « dans les prochaines semaines ».
La documentation n’est pas encore entièrement à jour, mais le message à retenir est le suivant : « Nous vous contacterons dans les mois à venir pour identifier le processus de transition à adopter. » Cela vaut pour les abonnements « traditionnels », dits « modulables ». Pour les abonnements dits « fixes » (1, 2 ou 3 ans d’engagement), la transition ne se fera qu’à la fin du contrat.

Le basculement vers la nouvelle marque n’est pas encore à l’ordre du jour pour l’éducation et les associations. Il ne se fera pas non plus tout de suite pour la version gratuite de G Suite.

Google Workspace :  quatre forfaits

Concernant l’offre payante, elle ne comprendra plus trois, mais quatre forfaits. Les tableaux suivants – cliquables pour les agrandir – résument les changements.

On aura noté, dans la gamme Business (désormais réservée aux déploiements de moins de 300 utilisateurs), plusieurs disparitions. Entre autres, celles des outils de gestion de salles, du stockage illimité et du choix de la localisation des données.

Le quatrième forfait, non présent dans ces tableaux, succède à G Suite Enterprise. Google ne communique pas de prix pour les nouveaux clients, mais assure qu’il ne changera pas pour les abonnés actuels (23 € TTC par mois pour chaque utilisateur).

Pour la gamme Business, la tarification évolue ainsi :

  • 5,20 € TTC par mois pour chaque utilisateur de Google Workplace Business Starter, soit le même prix que G Suite Basic
  • 10,40 € pour l’édition Business Standard, soit le même prix que G Suite Business
  • 15,60 € pour l’édition Business Plus, « petite nouvelle » au catalogue

Il n’y aura d’évolution tarifaire ni pour l’éducation, ni pour les associations.
Quant au pack alternatif Essentials, il reste disponible. Moins onéreux, il regroupe Meet, Drive, Docs, Sheets et Slides, écartant des composantes comme Gmail et Agenda.

Recent Posts

Comment l’ascenseur mène sa révolution numérique

L’ascenseur n’est plus un équipement isolé et indépendant : connecté, augmenté, il devient « la colonne vertébrale…

1 semaine ago

MacBook : à quoi ressemblent les nouvelles gammes d’Apple… sans Intel

Apple lance ses premiers MacBook Air, MacBook Pro et Mac mini avec des processeurs Arm.…

1 semaine ago

Microsoft 365 : comment fonctionne le « score de productivité » ?

En test depuis plus d'un an sur sa suite bureautique cloud, le « score de…

3 semaines ago

Excel accélère sur les types de données personnalisés

Microsoft ouvre à une partie des utilisateurs d'Excel la possibilité de définir des types de…

4 semaines ago

Navigateur : comment Edge va remplacer Internet Explorer

Microsoft commence une expérimentation pour remplacer progressivement Internet Explorer par Edge. Ce basculement automatique ne…

4 semaines ago

Chrome OS accélère la virtualisation de Windows sur les Chromebook Enterprise

À l'approche du Chrome OS Demo Day, Google met en lumière des outils destinés à…

1 mois ago