Intel fait la paix avec Transmeta

Mobilité

Le groupe va finalement payer 250 millions de dollars à Transmeta pour l’utilisation de ses brevets.

Intel vient de régler le différend qui l’oppose à Transmeta, depuis que ce dernier a porté plainte contre lui en octobre 2006 pour violation de dix de ses brevets liés aux architectures et à la gestion d’énergie. Selon Transmeta, ces brevets ont été injustement exploités sur les gammes de produits Pentium III, Pentium 4, Pentium M, Core et Core 2 d’Intel.

Après avoir réagi début 2007 en portant plainte à son tour contre Transmeta pour la violation supposée de sept de ses brevets, le fondeur de Santa Clara vient d’enterrer la hache de guerre. Il a accepté de verser 250 millions de dollars à Transmeta, dont 150 millions lui seront versés dès à présent. Pendant cinq ans, 20 millions de dollars supplémentaires par an seront versés à Transmeta pour couvrir les licences.

Dans le cadre de l’accord qui a été trouvé, les deux sociétés mettent un terme à toutes leurs poursuites en cours. « Nous sommes ravis d’être parvenus à un accord avec Intel », s’est félicité Les Crudele, le PDG de Transmeta. « Nous pensons que cet accord sera bénéfique pour les actionnaires de Transmeta en nous apportant immédiatement des fonds pour notre propriété intellectuelle et en nous aidant à développer notre technologie et nos licences à l’avenir », conclut-il.

Pour mémoire, AMD a investi 7,5 millions de dollars dans Transmeta en juillet 2007.

Adaptation de l’article « Intel settles Transmeta patent battle » de Vnunet.com en date du 25 octobre 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur