L’IoT pèse encore peu dans l’activité des opérateurs télécoms

M2MRéseaux
iot-operateurs

Le rapport annuel de l’Arcep dénote le faible poids de l’IoT comparativement à la valeur dégagée sur le marché global des services mobiles en France.

Le nombre ne fait pas forcément la valeur… tout du moins pour les cartes M2M. C’est l’un des enseignements du dernier observatoire annuel de l’Arcep.

Le régulateur des télécoms dénombrait, à fin 2017, près de 15 millions de ces cartes dédiées à l’Internet des objets (+ 3,2 millions en un an). Il estime qu’elles ont représenté, au cours de l’année, des revenus de 112 millions d’euros HT (+ 7,5 % par rapport à 2016) pour les opérateurs. Soit une moyenne de 70 centimes par SIM.

cartes-mtom-2017

En comparaison, les 3,439 millions de cartes dédiées à l’Internet mobile (- 188 000, conséquence du recul du prépayé) ont dégagé 278 millions d’euros (- 17,1 %), soit un revenu moyen de 6,60 euros.

arcep-sim-internet-2017

La différence est encore plus grande si on considère l’ensemble des SIM en service dans l’Hexagone : hors M2M, elles sont 74,6 millions* (+ 1,624 millions), dont 64,3 millions associées à des forfaits.

Le revenu attribuable à ces forfaits s’élève à 13,358 milliards d’euros HT, sur un marché de détail des services mobiles chiffré à 14,06 milliards d’euros (+ 0,1 %), toujours hors M2M.

Cette progression s’explique entre autres par l’accroissement du nombre de cartes actives sur les réseaux 3G (76 % du parc ; + 4 points) et 4G (56 % du parc ; + 12 points).

arcep-sim-2017

En incluant les revenus annexes issus notamment de la vente et la location de terminaux, le revenu des opérateurs sur le marché final atteint 36,163 milliards d’euros HT. Il est quasi stable d’une année sur l’autre malgré le net recul du prépayé (- 11,9 %, à 702 millions d’euros).

L’Arcep note que trois forfaits sur dix (19,687 millions de SIM) font l’objet d’un couplage avec un ou plusieurs services fixes. Le taux avoisine 35 % sur le marché résidentiel. Il est de moins de 10 % sur le marché des entreprises.

* 72 millions de ces SIM sont dites actives au sens où elles ont été utilisées au moins une fois au 4e trimestre 2017, hors SMS entrants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur