La Commission européenne se penche sur les formats de DVD haute définition

Mobilité

Une enquête informelle a été ouverte concernant l’adoption des formats HD-DVD
ou Blu-Ray par les studios cinématographiques.

La Commission Européenne a ouvert une enquête informelle sur le marché des DVD de nouvelle génération et elle a défini le 6 juillet comme la date limite des soumissions. Une demande d’informations a été adressée aux fabricants et fournisseurs de contenu concernant le choix du format de DVD haute définition à supporter.

Le marché est actuellement divisé entre les défenseurs du Blu-ray, dirigés par Sony, et les sociétés qui soutiennent le HD-DVD, avec des noms comme Toshiba, Intel et Microsoft.

Le porte-parole de la Commission Européenne Jonathan Todd a déclaré à Reuters : « Nous avons envoyé une demande d’informations à un certain nombre de studios concernant une éventuelle discrimination à l’encontre de l’un ou l’autre des formats DVD. […] Nous en sommes actuellement au stade du constat et nous n’avons pas encore ouvert d’enquête formelle. »

La Commission s’intéresse plus particulièrement aux raisons qui ont motivé la décision de nombreux studios d’adopter exclusivement le format Blu-ray.

Seul le studio Universal a signé un accord exclusif autour du HD-DVD. Certains studios produisent des films dans les deux formats et cinq exclusivement dans le format Blu-ray.

Aucune plainte de comportement anti-concurrentiel n’a été déposée, mais il est clair que le camp HD-DVD a exercé une pression pour obtenir une enquête.

La Commission a demandé des documents de briefing, des emails et des enregistrements téléphoniques sur ce sujet.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 3 juillet 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur