Les Echos dévoilent enfin leur ‘e-paper’

Mobilité

Au terme de deux années de préparation, le quotidien économique vient de
lancer e-paper, une édition sur tablette mobile.

A l’heure où certains s’interrogent outre-Atlantique sur l’intérêt pour les quotidiens papiers des nouveaux terminaux tels que l’iPhone d’Apple (qui offre la possibilité de visualiser l’intégralité d’une page pour « zoomer » ensuite sur certaines parties), Les Echos viennent de lancer en France leur premier « e-paper « . Le quotidien définit son offre comme « le premier journal numérique mobile « . Il ne s’agit pas de papier électronique flexible mais d’une tablette, à utiliser avec ou sans stylet.

Selon Les Echos, l’écran du e-Reader, en noir et blanc,  » reproduit le même effet de contraste que le papier journal, sans être rétro-éclairé comme l’écran [d’un] ordinateur ».

Destiné à être lu sur un terminal mobile, epaper nécessite un abonnement annuel (avec ou sans « reader » associé). L’abonnement d’un an ouvre droit à l’intégralité des articles publiés dans Les Echos, auxquels s’ajoutent une sélection de dépêches AFP. Des livres peuvent également être achetés via plusieurs partenaires : Nathan, Pearson et M21.

Trois options : avec ou sans terminal

Trois formules sont offertes : l’abonnement e-paper « seul », « sur votre propre Reader » et dans une marque compatible (pour 365 euros TTC, soit un tarif équivalent à celui de l’abonnement à la version Web) ; l’abonnement Légèreté (pour 649 euros TCC, avec le e-Reader LesEchos.fr) et l’abonnement Mobilité (pour 769 euros TCC, avec un terminal iRex).

Le premier lecteur, le plus léger (180 grammes), tient apparemment dans une poche ou dans un sac à main. Il mesure 18,8 centimètres sur 11,64 centimètres et dispose d’une capacité de stockage de 64 Mo. Inconvénient, l’actualisation des contenus n’est possible que par l’intermédiaire d’un câble USB et donc à proximité d’un PC.

Un deuxième modèle dénommé Iliad est offert pour 120 euros supplémentaires. Il a été conçu par iRex (une filiale de Philips Electronics). D’une taille supérieure au premier – 21 centimètres sur 15,5 -, il offre plusieurs avantages, dont la possibilité d’actualiser les contenus via une connexion Wi-Fi.

A noter enfin que le quotidien souhaite convertir 2000 abonnés à son nouveau terminal d’ici la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur