Longhorn : Microsoft règle son différend avec Alacritech

Cloud

Cet accord met un terme à la menace qui planait sur le futur système d’exploitation de Microsoft, qui utilise une technologie brevetée par Alacritech.

Microsoft a conclu un accord avec la société Alacritech, spécialisée dans les réseaux de données, dans le cadre de la bataille judiciaire qui les opposait. Celle-ci avait donné lieu à une injonction de justice interdisant « la fabrication, l’usage, la vente, l’importation ou l’incitation à l’usage des logiciels Longhorn et Chimney [une future API de Windows, Ndlr] de Microsoft ».

Alacritech accusait Microsoft d’utiliser sa technologie « Session-layer interface control » (SLIC) pour accélérer les transferts de données, commettant ainsi deux violations supposées de brevets technologiques. Le règlement de cette affaire prévoit le paiement à Alacritech d’une somme non dévoilée ainsi qu’un accord de développement de la technologie avec Microsoft et Broadcom.

Un composant clé des futurs réseaux évolutifs

« L’architecture SLIC d’Alacritech est un composant essentiel des réseaux évolutifs de nouvelle génération », a indiqué Larry Boucher, président d’Alacritech. « L’accord conclu aujourd’hui facilitera l’adoption généralisée de cette technologie qui constitue un facteur clé de l’optimisation des transferts de données. »

Selon Alacritech, Microsoft aurait collaboré pendant un an à l’élaboration de la technologie SLIC. Puis, l’éditeur a coupé tout contact avec son partenaire et a annoncé peu de temps après qu’il utiliserait une technologie similaire dans son prochain système d’exploitation Longhorn, dont l’arrivée est prévue l’année prochaine.

« Nos clients demandent de hautes performances et des réseaux sécurisés, or les efforts de Microsoft dans ce domaine permettront d’améliorer les fonctionnalités et l’évolutivité de la plate-forme Windows », a déclaré Jawad Khaki, vice-président de Microsoft chargé des réseaux et matériels Windows. « Avec le présent accord, les clients et partenaires de Microsoft pourront disposer d’applications optimisées, ainsi que de serveurs et réseaux plus performants. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur