m-Commerce : le marché européen va bondir à vingt milliards d’euros en 2017

Marketing
M-Commerce

En cinq ans, le chiffre d’affaires du commerce mobile en Europe va passer de 1,4 milliard à presque 20 milliards d’euros selon Forrester. Le Royaume-Uni sera à la pointe.

Le m-commerce va-t-il prospérer en Europe ?

Selon Forrester qui a réalisé une étude dans sept pays (14 000 consommateurs basés en France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suède et Royaume-Uni), le chiffre d’affaires  devrait atteindre 19,2 milliards à l’horizon 2017.

Mais il reste faible en l’état actuel par rapport à son grand frère e-commerce : 1,4 milliards d’euros en 2011, soit une croissance de 1% à 6,8% du volume total des ventes en ligne.

Logiquement, si l’on suit le courbe de croissance du commerce électronique en Europe, on pourrait imaginer que la variante m-commerce profite au trio Royaume-Uni (6,1 milliards d’euros en 2017) – Allemagne (4,1 milliards) – France (3,1 milliards).

Pourquoi cet avantage pour l’Angleterre ? En raison du poids démographique, du taux de pénétration des habitudes d’achat en ligne et de sa culture multicanal de shopping.

La liste des produits les plus écoulés par m-mobile réserve peu de surprise :  livres, DVD, musique et billets de spectacle. Autant de biens aisément commercialisables dans un contexte mobile, grâce à l’immédiateté d’accès et à la localisation.

Tout comme le profil type du « m-buyer » : en possession d’un smartphone, il est jeune, éduqué, expert en technologie et recherche le divertissement.

« Alors que le mobile représente aujourd’hui,  un ou deux pour cent des revenus en ligne des détaillants, ce marché est appelé à  croître pour devenir une source de revenu notable  pour  les cinq prochaines années »,considère Martin Gill, auteur du rapport m-commerce de Forrester.

Outre les montants d’achats en forte croissance, c’est la population des acheteurs sur plateformes mobiles qui va exploser : elle va être multipliée par plus de 10, passant de 7,6 millions de personnes l’an passé à 79 millions dans la perspective 2017.

A cette échéance, un peu plus de 45% des possesseurs de mobiles seraient susceptibles d’effectuer des achats depuis leurs smartphones.

Dans le prolongement de l’étude business de Forrester, une enquête récente de Tradedoubler (affiliation marketing) montrait que le m-commerce va bouleverser la vision du commerce traditionnel et les modèles d’achats des consommateurs.

(2)

Forrester : « EU Mobile Commerce Forecast, 2012 to 2017« , juillet 2012

« EU Mobile Commerce Forecast, 2012 to 2017 »

Lire aussi :