Pour gérer vos consentements :

Messagerie chiffrée : ProtonMail s’ouvre au segment des professionnels

La messagerie sécurisée ProtonMail, du nom d’une messagerie sécurisée avec un chiffrement de bout en bout exploité par la société suisse Proton Technologies AG, élargit son offre aux enteprises. C’est la quatrième déclinaison du service : ProtonMail Professional.

Elle est destinée aux organisations disposant d’un effectif de 50 personnes au maximum. Chaque utilisateur de « ProtonMail Professional » dispose d’une capacité de stockage de 5 Go associée à la possibilité de créer jusqu’à 5 adresses e-mail.

Toutes les options sont comprises sauf ProtonVPN (pour un surf sur le Web de manière anonyme). Le coût associé par utilisateur est évalué à 8 euros par mois (75 euros lissés sur une année entière). Il existe des options d’extras pour des capacités supplémentaires de stockage, de domaines et d’adresses mails.

Proton Technologies AG exploite trois autres formules : une version gratuite, une version « Plus » (avec un nombre limité de messages envoyés au quotidien) et une formule « Visionary » qui est la plus étoffée et la plus chère (avec 20 Go de stockage).

Née sur les révélations d’Edward Snowden sur le cyberespionnage américain (programmes Prism and co), la messagerie sécurisée ProtonMail est le fruit du travail commun de chercheurs émanant du CERN mais aussi du MIT et de Harvard.

Pour le chiffrement, les implémentations retenues sont l’algorithme Advanced Encryption Standard (AES) et le chiffrement asymétrique hautement sécurisé RSA, associés à OpenPGP. « Toutes les librairies sont open source », assure la société d’exploitation de droit suisse.

Les utilisateurs sont protégés par la loi fédérale et l’ordonnance fédérale sur la protection des données, « qui offrent aujourd’hui le meilleur niveau de protection dans le monde pour les personnes et les sociétés ».

Schéma simplifié du chiffrement sauce ProtonMail

Début 2017, ProtonMail revendiquait 2 millions d’utilisateurs dans le monde. Dans une contribution blog en date du 16 août, la société annonce qu’elle accepte désormais les paiements en bitcoins.

(Crédit photo : ProtonMail)

Recent Posts

Low-code : comment choisir une plate-forme

L'approche low code (LCAP) prend de l'ampleur pour accompagner les projets de transformation numérIque. Pas…

1 jour ago

Salesforce et le MFA : comment ça marche ?

A compter du 1er février 2022, Salesforce déploie l'authentification multifacteur qui sera une nouvelle obligation…

6 jours ago

Microsoft Teams : du compte pro au compte perso

Microsoft généralise une première passerelle entre les comptes personnels et les comptes d'entreprise de Teams.…

6 jours ago

Android-Windows : Google veut aller plus loin

Google déploie son programme « Better together » à Windows pour accélérer la continuité avec…

1 semaine ago

Microsoft Pluton : ça change quoi pour la sécurité des PC ?

Expérimenté sur la console Xbox One, le sous-système de sécurité Pluton va se déployer sur…

2 semaines ago

Teams : comment fonctionne la fonction « chiffrement »

Microsoft vient d'officialiser la disponibilité générale du chiffrement sur Teams pour renforcer la sécurité des…

4 semaines ago