Retail : Microsoft sur les traces d’Amazon dans le « phygital »

E-commerceMarketing
microsoft-amazon-go

Microsoft aurait dans ses cartons une technologie telle que celle sur laquelle se fonde l’« expérience de shopping sans file d’attente ni caisse » d’Amazon Go.

L’offensive « phygitale » d’Amazon a-t-elle donné des idées à Microsoft ?

Ce dernier aurait dans ses cartons une technologie telle que celle qui équipe le magasin Amazon Go situé à Seattle.

Ouvert au public depuis le mois de janvier*, cet espace de 170 m² propose « une expérience de shopping sans file d’attente ni caisse ». Le client valide son entrée dans le magasin sur une borne sans contact, avec une app mobile. Le parcours d’achat est ensuite suivi par une batterie de capteurs. La note est réglée automatiquement à la sortie, avec un reçu dématérialisé.

Une dizaine de personnes réunies au sein de l’équipe IA de Microsoft – dont un spécialiste de la vision par ordinateur qui a travaillé sur Amazon Go – auraient développé une solution similaire. Des démonstrations auraient été faites à plusieurs distributeurs à travers le monde. Des discussions auraient eu lieu avec Walmart sur une potentielle collaboration.

Satya Nadella, le patron de Microsoft, aurait recommandé une approche edge computing consistant à gérer un maximum de données sur site plutôt que de les transférer vers le cloud.

On peut penser à des jonctions avec la technologie Kinect, dont la 4e génération, dévoilée en mai à la conférence Build, est accessible sur Azure, additionnée de capacités d’intelligence artificielle.

Plusieurs entreprises s’appuient sur Azure pour développer leurs propres offres de « magasins sans caisses ». AVA Retail, associé à MasterCard, en fait partie.

Walmart  à la relance ?

La piste Walmart peut poser question, sachant que le groupe de grande distribution vient justement de cesser l’exploitation du système Scan & Go. Il avait encore, en début d’année, l’intention d’étendre à une centaine de magasins.

Les perspectives sont plus reluisantes pour Amazon Go. Des implantations seraient prévues à court terme à San Francisco et à Chicago. Une demi-douzaine d’offres d’emplois y sont recensées, notamment pour des responsables de rayon et un commercial terrain.

Juniper Research estime qu’aux États-Unis, près de 10 milliards de dollars de paiements ont été traités par des systèmes « sans caisses » en 2017. Ce montant serait multiplié par 8 à l’horizon 2022.

Selon le ministère américain du Travail, il existait, en 2016 à l’échelle du pays, 3,5 millions d’emplois de caissier.

* Après plus d’un an d’expérimentations prolongées en raison de problèmes techniques.

Crédit photo : MinuteDreamer via VisualHunt / CC BY-SA


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur