Pour gérer vos consentements :

Poste de travail : comment les Chromebook font leur trou

Combien de Chromebook se vend-il ? Ni IDC ni Gartner ne se prononce. Mais comme le premier les prend en compte dans ses statistiques de marché alors que le second ne les inclut pas, on peut se risquer à une estimation à partir de leurs chiffres respectifs pour le 2e trimestre 2021 – les autres éléments de mesure étant similaires.

Chez Gartner, le compteur de PC vendus sur la période en est à 71,6 millions. Soit une croissance annuelle de 4,6 %. Probable signe du poids des Chromebook, le cabinet américain précise qu’en les comptabilisant, ce taux de croissance aurait doublé, à 10 %. Par une règle de trois, cela donne environ 3,6 millions de Chromebook écoulés sur le trimestre.

Du côté d’IDC, le compteur en est à 83,6 millions de PC ; Chromebook inclus, donc. Le taux de croissance est plus important que chez IDC : +13,2 %. Ce différentiel n’est pas nouveau. Au 1er trimestre, par exemple, Gartner avait annoncé une croissance de 35,7 % des ventes de PC, quand IDC communiquait sur une augmentation de 55,8 %.

Chez l’un comme l’autre, en tout cas, on aura constaté un ralentissement de ce taux de croissance. Et une même raison invoquée : la pénurie de composants, qui a un effet négatif principalement sur le segment des ordinateurs portables. IDC précise que la croissance a été inférieure à celle des ordinateurs de bureau. Gartner anticipe pour sa part une continuité du déclin des notebooks, sur les six, voire les douze prochains mois, du fait de l’augmentation probable des prix.

Chromebook : une tendance de fond ?

Qui s’en tire le mieux dans ce contexte ? Chez Gartner comme chez IDC, la plus forte croissance dans le top 5 est à mettre à l’actif de Dell. On ne peut pas en dire autant pour HP, dont la part de marché – et même les ventes, selon Gartner – a reculé.

(cliquer sur les images pour les agrandir)

Sur le volet Chromebook, on peut ajouter les projections de TrendForce pour le reste de l’année. Elles concernent spécifiquement les laptops. Il s’en écoulerait 236 millions. Soit 15 % de plus qu’en 2020. Près d’un quart (47 millions) seraient des Chromebook, vendus essentiellement aux États-Unis (70 %) et au Japon (10 %). Avec, comme premier constructeur, Samsung (50 % des livraisons).

Les livraisons ne se répartiraient pas équitablement sur l’année. La demande baisserait sur fond de saturation, en tout cas aux USA. Au Japon, ce serait plutôt dû au ralentissement des approvisionnements dans le cadre du programme public GIGA (Global Innovation Gateway for All), dont la première phase s’est terminée au 1er trimestre.

La production de Chromebook elle-même ralentirait, les fabricants peinant à dégager des marges. A fortiori vu la hausse des prix des écrans 11,6 pouces, très répandus sur ces machines (70 % du parc).

Pour les notebooks au sens large, le recul des livraisons se manifesterait davantage au 4e trimestre qu’au 3e, où les revendeurs reconstitueront leurs stocks.

Photo d’illustration © Sigmund – Unsplash

Recent Posts

Windows 11 : comment se préparer à migrer

La disponibilité publique de Windows 11 approche. Comment préparer la migration des appareils et des…

1 semaine ago

Ransomwares : portrait-robot d’une entreprise cible

L'examen des discussions entre les exploitants de ransomwares et les vendeurs d'accès compromis illustre leur…

2 semaines ago

Ransomwares : un été meurtrier en France

Les attaques par ransomware sur les entreprises françaises se sont multipliées au cours de l'été.…

3 semaines ago

Automatisation des processus : qui sont les principaux acteurs ?

En forte croissance, le marché de la RPA est tiré par les ténors de l'IT.…

4 semaines ago

Microsoft 365 : les prix en hausse pour les versions pros

A compter du 1er mars 2022, le prix des versions professionnelles de Microsoft 365 et…

1 mois ago

Applications : pourquoi il faut les moderniser

Les entreprises investissent dans la modernisation de leurs applications pour améliorer la satisfaction client et…

1 mois ago