Qui a traduit la pub du G4 ?

Mobilité

Déjà dans vos kiosques, un superbe poster inclus dans certains magazines vante les mérites du nouveau G4 Cube d’Apple, en français dans le texte. A condition de n’être pas trop regardant sur le français…

Le G4 Cube est un ordinateur épatant : il est « suspendu sur un surprenant socle de cristal […] avec seulement un quart de la superficie des ordinateurs classiques » et atteint « plus de trois billions de calculs par seconde ». Ce « miracle technologique compressé dans 18 cm » se refroidit « grâce au groupement des interfaces ». Il est équipé du « plus rapide accélérateur graphique jamais conçu dans un Mac », utilise une « base Airport se situant à jusqu’à 45 mètres » ou permet de « connecter un câble ou un modem DSL (ou utiliser un modem intégré de 56 K V.90) ». Au choix, vous pouvez lui adjoindre le « surprenant 22 pouces Apple Cinema Display au format boîte aux lettres » ou l’Apple Studio 17 pouces « avec Colorsync pour conserver exactement les couleurs réelles ».

Si vous avez compris quelque chose, vous êtes bien le seul. On dirait une de ces mauvaises séries B américaines ou l’actrice principale demande, inquiète, « mais que se passe-t-il avec John ? » en lieu et place d’un simple « mais qu’a donc John ? ». Seulement voilà, ici point n’est besoin de doublage, vous ne verrez pas de lèvres bouger, tout est inscrit noir sur blanc ! Quelle superficie ? Qu’est ce qu’un groupement d’interface ? Depuis quand conçoit-on un accélérateur graphique dans un Mac ? Passons sur le reste…

Comment Apple France peut-elle se permettre un texte aussi peu travaillé avec un produit aussi joli que son G4 Cube ? Voici une publicité papier évocatrice, aux visuels bien trouvés. L’idée du dépliant qui se transforme en poster pour alimenter le rêve… géniale ! Il ne manque plus qu’un tout petit détail qui fait s’effondrer toute la puissance contenue dans aussi peu d’espace : le texte semble avoir été traduit de l’anglais par un logiciel de traduction automatique, sans aucune relecture a posteriori ! Quel dommage ! Heureusement, malgré tout ce papier gâché, il reste le produit… qu’on ne sera jamais prêt à payer si cher, s’il utilise des algorithmes aussi peu fiables…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur