Categories: Mobilité

Roboto : Google rend open source sa police emblématique

Sans crier gare, Google annonce que sa famille de polices dénommée Roboto est maintenant disponible gratuitement en mode open source.

Il en va de même pour l’outil destiné à créer ces polices qui a été remanié pour l’occasion et est désormais entièrement basé sur des logiciels open source.

La famille de polices Roboto avait été créée il y a maintenant 4 ans par le designer maison Christian Robertson. Elle est largement associée à Android et à d’autres produits de la firme de Mountain View.

Roboto avait été initialement développé pour intégrer Android 4.0 (« Ice Cream Sandwich ») sous licence Apache. A l’époque, il fallait un nouveau type de police adapté aux écrans à forte densité de pixels qui commençaient déjà à équiper de plus en plus de terminaux mobiles.

Depuis lors, les polices Roboto ont également été utilisées pour Chrome OS mais aussi YouTube ou encore Play Music. Elle l’est également toujours sur Android par défaut. D’ailleurs, sur l’OS mobile de Google, la charte Material Design qui régit le langage visuel sur Android, recommande d’ailleurs aux développeurs de l’utiliser.

Tant et si bien qu’elle est devenue la « police signature » de Google, comme le précise la société dans un billet de blog.

Depuis 2011, Google n’a cessé de faire évoluer Roboto. Au gré d’Unicode 7.0, elle a intégré plus de caractères des alphabets latin, cyrillique et grec. Cette exhaustivité sera encore plus poussée avec la publication de Unicode 8.0 qui intègrera le symbole de la devise géorgienne, le Lari.

Google précise que le nombre de glyphes (représentation graphique d’un caractère) a ainsi plus triplé en nombre depuis 2011, passant d’environ 13 000 (soit 1071 par police de la famille) à plus de 40 000 (3350 par police). Roboto peut ainsi être utilisée dans le monde entier.

Complète, Roboto est également le fruit d’une collaboration étroite entre plusieurs équipes de Google : Material Design, Internationalization Engineering, Google Fonts et Android.

Si l’annonce de Google est pour le moins inattendue, il y a en revanche peu à attendre d’un autre géant IT tel qu’Apple. Il est en effet peu probable que la firme de Cupertino rende open source sa police « San Francisco » développée à l’occasion du lancement de l’Apple Watch. On peut toutefois s’attendre à ce qu’elle intègre les futures versions d’iOS et de OS X.

Le projet open source Roboto est dès à présent disponible sur Github : github.com/google/roboto

Les contributions et signalements de bugs sont les bienvenues.

Recent Posts

One Outlook : le plan de Microsoft pour unifier sa messagerie

Quelle forme prendra la stratégie One Outlook de Microsoft ? Un élément de réponse émerge…

1 semaine ago

Méthodes agiles : quels métiers sont les mieux rémunérés ?

Développeur, product owner ou scrum master... Quelles sont les rémunérations proposées aux professionnels des méthodes…

1 semaine ago

Certifications : gros changements chez Microsoft

Microsoft fait évoluer ses processus de certification. Le renouvellement pourra bientôt se faire en ligne,…

4 semaines ago

Cloud : qui s’impose dans les bases de données

Le segment des bases de données as a service - aussi appelées SGBD cloud managés…

1 mois ago

Flash Player : comment Adobe prépare l’extension du support

Fin 2020, c'en sera terminé du support de Flash Player... par Adobe. HARMAN reprendra le…

1 mois ago

Excel : vers une création plus simple des fonctions personnalisées

Microsoft ouvre aux bêtatesteurs d'Excel la possibilité de créer des fonctions personnalisées en utilisant le…

1 mois ago